(Africa Diligence) Interrogé par Christophe Boisbouvier pour le compte de Jeune Afrique, n°2786 du 1er au 7 juin 2014, Guy Gweth apporte l’éclairage de Knowdys Consulting Group, sur les non-dits du contrat signé le 26 mai 2014 entre l’Etat nigérien et le groupe français Areva.

A la question de savoir si Areva ne paie plus la TVA, est-ce que le Niger ne va pas perdre d’un côté ce qu’il aura gagné de l’autre (Oxfam parle d’un manque à gagner de 15 millions d’euros)… le fondateur du n°1 de l’intelligence économique en Afrique fait la part des choses.

« Il faut distinguer deux choses : d’une part les subtilités de la négociation dite ‘gagnant-gagnant’, et d’autre part la réalité arithmétique. Sur la forme, il est très important pour les négociateurs de se dire ou de faire croire à l’opinion qu’ils peuvent perdre sur un tableau et gagner sur un autre, surtout dans des négociations asymétriques à forte audience. Dans le fond, il faut néanmoins rappeler que l’uranium pèse un peu plus de 40% des exportations nigériennes (…) Songez qu’en 2013, on estimait à près de 598 millions d’euros le montant des exonérations fiscales dont a bénéficié le Groupe français au Niger » au cours des 40 dernières années…

Retrouvez le point de vue de Knowdys dans Jeune Afrique n°2786 du 1er au 7 juin 2014, page 10.

De 2007 à 2014, les consultants de Knowdys ont publié plus de 690 articles dans la presse et accordé plusieurs dizaines d’interviews à de nombreux médias internationaux dont l’Agence Ecofin, Africa 24, Forbes Africa, Financial Afrik, Infomédiaire, Investir au Cameroun, L’Expansion, Les Afriques, Journal du Cameroun, RFI, Deutsche Welle, et… Jeune Afrique. Pour ces médias, « Knowdys brise le mur entre l’expert et les autres. »

Plus d’informations sur: http://www.knowdys.com/press.php

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici