(Africa Diligence) Les conseils étrangers sont-ils une bonne solution pour l’Afrique ? Selon les estimations de Knowdys, 1 consultant international sur 5 reprend l’avion après la présentation de son rapport final, et 2/5 échouent dans le suivi de leur action en Afrique. Pour tenter de combler ce déficit, Knowdys réinvente l’accompagnement au changement.

La littérature de recherche et la communauté du conseil sont désormais quasiment unanimes sur le fait que le changement passe par 5 principales étapes : i) une politique d’impulsion, ii) une information transparente, iii) une action sur les comportements, iv) une pression du temps et v) des techniques de marketing interne.

Les retours d’expérience de Knowdys montrent pourtant que dans une Afrique engagée sur la voie de l’émergence à tout prix, il faut y adjoindre deux composantes essentielles : la maîtrise du contexte sociopolitique local et les indicateurs culturels. Sur ce dernier point, les analystes de Knowdys, partant des travaux de Hofstede, notent un glissement du « sens de la collectivité » dans l’ensemble subsaharien, alors que la « distance hiérarchique » reste stable en Afrique centrale, de l’Est de l’Ouest. C’est en agissant sur ces leviers que Knowdys réinvente l’accompagnement du changement au niveau local. La démarche du n°1 de l’intelligence économique en Afrique passe ainsi par l’identification et l’optimisation des sept composantes suivantes :

1. Les risques interculturels
2. La cartographie des acteurs
3. Les phases du changement
4. La dynamisation sociale
5. La vie du Groupe Action
6. Les indicateurs de réalisation
7. La communication stratégique

Pour plus de renseignements : www.knowdys.com

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici