[Africa Diligence] La Banque islamique de développement (BID) vient de mettre à la disposition de ses pays membres d’Afrique un prêt de 50 millions USD, via l’institution financière multilatérale, Africa Finance Corporation (AFC), pour le financement de projets agricoles et d’infrastructures conçus selon les principes de la finance islamique.

« Ce premier emprunt de l’AFC à la finance islamique est le résultat de plusieurs années de coopération et de collaboration croissantes entre les deux institutions. Les discussions initiées par l’AFC en 2009 ont abouti à la conclusion d’un Protocole d’Entente avec la Société Islamique pour le Développement du Secteur Privé (ICD), la division secteur privé du Groupe BID », indique l’AFC dans un communiqué.

« L’implication de l’AFC dans des projets tels que la route à péage de Bakwena, un développement infrastructurel de transport qui a permis de connecter le cœur industriel de l’Afrique du Sud au port en eau profonde le plus proche au Mozambique, a significativement contribué à l’aboutissement de sa demande », précise le texte.

Pour le président-directeur général de l’AFC, Andrew Alli, c’est une étape importante qui permettra à son institution de continuer à améliorer la qualité des infrastructures du continent et à stimuler la croissance économique de l’Afrique.

« La finance islamique répond à une demande élevée et connaît une expansion rapide. De nombreuses institutions financières islamiques établissent leurs opérations dans la région étant donné l’importante population musulmane de l’Afrique. Le potentiel de croissance de ce secteur est énorme », a-t-il commenté. L’emprunt sera remboursable sur une période de treize ans et six mois.

La Rédaction (avec AFC, BID et Knowdys Database)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici