[Africa Diligence] Le groupe émirati Abraaj a acquis une participation dans le groupe nigérian Indorama Fertilizers BV, le plus grand fabricant d’engrais à base d’urée en Afrique sub-saharienne. En 2015, Abraaj qui gère des actifs de près de 9 milliards USD a réuni des fonds d’une valeur de 1,4 milliards USD à destination du continent africain.

L’investisseur en private equity basé à Dubaï a indiqué, dans un récent communiqué, que sa participation a été achetée, pour un montant non divulgué, à Indorma Holding Netherlands, une filiale du groupe pétrochimique Indorama Corporation.

Avec cette participation minoritaire dans Indorama Fertilizers, qui produit 1,4 million de tonnes d’urée par an à Port Harcout au Nigeria, Abraaj compte assurer l’approvisionnement en engrais du Nigeria mais aussi exporter vers les pays ouest-africain voisins et les principaux marchés occidentaux, y compris l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud et l’Europe.

« Ceci constitue une transaction historique pour Abraaj en Afrique sub-saharienne.   Ce partenariat avec Indorama nous permet de créer un leader mondial des engrais en Afrique. Nous visons à capitaliser notre savoir-faire acquis dans le domaine des engrais en Afrique du Nord avec l’aide de l’équipe dirigeante d’Indorama afin de renforcer ses infrastructures de commercialisation, de construire un réseau et de soutenir l’expansion des capacités et la diversification des produits dans la région », a déclaré Arif Naqvi, directeur général d’Abraaj.

Le groupe Abraaj est présent en Afrique depuis deux décennies et a investi $3 milliards sur le continent dans des secteurs variés (soins de santé, services financiers, logistique, les biens de consommation, produits alimentaires et boissons). En 2015, Abraaj a levé $1,4 milliard pour investir sur le continent africain dont 375 millions pour l’Afrique du nord.

Knowdys Consulting Group suit de près les activités des entreprises et investisseurs provenant de sept émirats que sont : Abou Dhabi, Ajman, Charjah, Dubaï, Fujaïrah, Ras el Khaïmah et Oumm al Qaïwaïn, et accompagne certains dans leurs opérations de due diligence en Afrique.

Dans le même ordre d’idées, lire :

La vraie rentabilité du marché des engrais en Afrique du Centre et de l’Ouest

Il faut du jus dans l’agriculture pour booster la croissance africaine

Le juteux marché des jus de fruits biologiques en Afrique centrale et de l’Ouest

La Rédaction (Avec Abraaj, Indorama et Knowdys Database)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici