(Africa Diligence) Notre sélection hebdomadaire des informations en matière d’investissements en Afrique : Sunnil Bharti Mittal annonce un investissement d’un milliard de dollars par an en Afrique, La BOAD prête 25 milliards de F CFA au Niger, Atlas Mara lève 400 millions de dollars pour financer son expansion en Afrique, les investissements directs étrangers en Afrique et Le Mali cherche à mobiliser 681 milliards de FCFA.

Lundi, 12 mai 2014 : « Sunnil Bharti Mittal annonce un investissement d’un milliard $ par an en Afrique »

Lu sur Afrique Expansion

Le fondateur du groupe indien des télécommunications Bharti Airtel a annoncé que la société investira désormais un milliard de dollars en Afrique chaque année. Cette annonce a été faite lors du Forum économique mondial, qui s’est tenu à Lagos au Nigeria du 7 au 9 mai dernier. Le géant des télécommunications détient déjà 17 opérations de télécoms en Afrique, dont 14 en 3G. Il prévoit de miser sur le renforcement des marchés existants et de s’étendre sur de nouveaux marchés. Les taxes excessives sont cependant un problème majeur pour le marché des télécommunications en Afrique. Au Nigéria par exemple, 50, 60 voire même 70 % des investissements faits par ceux-ci vont dans le paiement des taxes et l’amélioration des services. Le gouvernement nigérian travaille avec les opérateurs de télécoms pour réduire ces taxes.

Mardi, 13 mai 2014 : « La BOAD prête 25 milliards de F CFA au Niger »

Lu sur Jeune Afrique

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a accordé, ce lundi 12 mai, deux prêts d’un montant total de 25 milliards de F CFA au Niger. Le premier est un prêt complémentaire de 10 milliards de F CFA, destiné au financement du barrage de « Kandadji ». C’est le troisième financement accordé par la BOAD au Niger dans le cadre de ce programme. Ce qui porte sa contribution globale au projet à 30 milliards de F CFA. Le deuxième prêt accordé est destiné au projet de construction de l’échangeur Diori Hamani à Niamey et à l’aménagement de la zone du marché Katako, à hauteur de 15 milliards de F CFA. Toutes les opérations financées par la BOAD au Niger, sont estimées à ce jour à 389 milliards de F CFA.

Mercredi, 14 mai 2014 : « Atlas Mara va lever 400 millions de dollars pour financer son expansion en Afrique »

Lu sur Agence Ecofin

La holding d’investissement Atlas Mara a annoncé, ce mardi 13 mai, qu’elle allait lever 400 millions de dollars via un placement privé pour financer son expansion en Afrique. Atlas Mara avait annoncé, fin mars dernier, le rachat du groupe Banc ABC, qui possède des filiales dans cinq pays d’Afrique australe (Botswana, Mozambique, Tanzanie, Zambie et Zimbabwe) pour un montant de 265 millions de dollars. La holding d’investissement a pour objectif de construire le premier groupe de services financiers en Afrique en capitalisant sur son accès facile aux capitaux.

Jeudi, 15 mai 2014 : « Investissements directs étrangers : le continent africain reprend du poil de la bête »

Lu sur Le Point

Il ressort d’une étude sur la croissance que Ernst & Young vient de consacrer à l’attractivité de l’Afrique, que les investissements directs étrangers (IDE) en Afrique subsaharienne sont en hausse de 4,7 % par rapport à 2013, alors qu’ils régressent en Afrique du Nord. Il en ressort aussi que les investissements intra-africains progressent, et que les investisseurs se détournent des industries extractives au profit des secteurs liés aux biens de consommation. Le Royaume-Uni demeure le principal investisseur sur le continent en 2013, avec 104 projets. Ces dix dernières années, les investisseurs africains ont presque triplé leur part dans les projets d’IDE. Ils sont passés de 8 % en 2003 à 22,8 % en 2013. Pour Michael Lalor, responsable du centre de partenariat pour les affaires africaines de Ernst & Young, « les investisseurs externes apportent des capitaux, des compétences et des technologies à long terme, tandis que les investissements intra-africains créent un cercle vertueux qui encourage l’arrivée d’investissements étrangers plus importants ».

Vendredi, 16 mai 2014 : « Le Mali cherche à mobiliser 681 milliards de FCFA d’ici fin 2014 pour son développement »

Lu sur Ici Lomé

Le Mali devra mobiliser 681 milliards de FCFA d’ici la fin de 2014, sur les 2.155 milliards promis en 2013 lors de la conférence des donateurs pour le développement du Mali, qui s’est tenu le 15 mai 2013 à Bruxelles.  Le Premier ministre malien, Moussa Mara, a précisé que sur les accords financiers promis, 1.474 milliards de FCFA ont fait l’objet d’engagement ferme à travers des accords et conventions de financement signés et 965 milliards de FCFA ont été déjà décaissés. Il a cependant souhaité que la mobilisation des ressources qui restent se fasse dans un cadre de traçabilité absolue. La secrétaire d’Etat française au développement, Annick Girardin quant à elle, préconise la diminution de la charge annuelle que représente l’Energie du Mali et le maintien de l’équilibre budgétaire.

La Rédaction

  • Rejoignez Africa Diligence sur Facebook
  • Suivez Africa Diligence sur Twitter

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici