(Africa Diligence) Notre choix des informations de la semaine en matière d’investissements en Afrique : la Banque mondiale accorde 400 millions de dollars à Madagascar, hausse des investissements étrangers en 2014, Bruxelles aide le Congo à booster son développement, l’Allemagne octroie 100 millions d’euros à la Tunisie et La Chine injecte 2 milliards de dollars dans le nouveau fonds pour l’Afrique

Lundi, 19 mai 2014 : « La Banque mondiale octroie 400 millions de dollars à Madagascar »

Lu sur Jeune Afrique

La Banque mondiale s’apprête à accorder une aide financière de 400 millions de dollars à Madagascar. Cette aide financière sera axée vers l’accès à l’alimentation, la protection sociale et les infrastructures. Madagascar récolte ainsi les dividendes du retour à la stabilité. Début mai, le Fonds monétaire international a annoncé un financement de 47,4 millions de dollars en direction du pays. Cette somme est destinée notamment à améliorer le recouvrement des recettes fiscales et douanières de l’île. Selon les prévisions de la Banque mondiale, l’économie de Madagascar devrait croître de 3,7 % en 2014 et de 4 % en 2015.

Mardi, 20 mai 2014 : « Les investissements étrangers en Afrique pourraient battre des records en 2014»

Lu sur Le Monde

L’Afrique séduit de plus en plus les investisseurs étrangers grâce à sa remarquable résilience aux chocs et à la vitalité de sa croissance qui devrait accélérer et se diversifier en 2014. D’après le rapport Perspectives économiques en Afrique 2014 (lancé par la Banque africaine de développement, le Centre de développement de l’OCDE et le Programme des Nations unies pour le développement) publié lundi 19 mai dernier, les investissements étrangers pourraient y atteindre le montant record de 80 milliards de dollars en 2014. Ils pourront ainsi devenir la première source d’apports financiers extérieurs au continent. Les pays africains devraient connaitre une croissance moyenne de 4,8 % en 2014 et 5,7 % en 2015. La crise financière serait alors effacée. Les pays émergents sont devenus une source majeure d’investissements. La Chine vient en première position avec le plus gros stock d’IDE en Afrique (27,7 milliards de dollars), devant l’Afrique du Sud et, ce qui est moins connu, la Malaisie.

Mercredi, 21 mai 2014 : « Bruxelles va aider le Congo à booster son développement »

Lu sur Afrique jet

L’Union européenne (UE) va octroyer, pour la période 2014-2020, 103 millions d’euros pour aider le Congo à booster son développement. Cet appui financier est inscrit dans le cadre du onzième Fonds européen de développement. Il prend en compte plusieurs projets dans différents domaines d’activités parmi lesquels les transports, la gouvernance, la santé, la biodiversité, le développement durable et la gestion forestière. Selon le chef de la Délégation de l’UE au Congo, Marcel Van Opstal, cet investissement devrait aller de pair avec l’action menée par le gouvernement, les acteurs privés et non-étatiques du Congo, dont la croissance économique, la stabilité politique et les excédents budgétaires depuis ces dernières années sont à féliciter et à encourager.

Jeudi, 22 mai 2014 : « Allemagne- Tunisie : 100 millions d’euros pour une coopération accrue »

Lu sur Africatime

La 35ème assemblée générale de la Chambre tuniso-allemande de l’industrie et du commerce (AHK), tenue ce mardi 20 mai 2014 à Tunis, a permis de dresser le bilan de la coopération économique tuniso-allemande. Elle a également permis de scruter les horizons pour l’avenir, en matière d’investissements de la part des entreprises allemandes en Tunisie, notamment. Cette assemblée générale a donné lieu à la présentation du rapport général pour l’année 2013, considérée comme prometteuse. En effet, l’AHK a enregistré l’adhésion de 109 nouvelles sociétés réparties comme suit : 5 sociétés allemandes en Allemagne dont 9 avec un capital ou participation de capital allemand, 93 sociétés tunisiennes dont 2 avec participation d’autres capitaux. Notons que l’Allemagne a consacré une enveloppe de 100 millions d’euros après les 97,5 millions d’euros alloués en 2011, à une coopération touchant de nombreux axes, plus particulièrement la promotion de l’économie et de l’emploi, le développement des régions défavorisées et la protection de l’environnement.

Vendredi, 23 mai 2014 : « La Chine injecte 2 milliards $ US dans le nouveau fonds pour l’Afrique»

Lu sur French China

La Banque africaine de développement (BAD) et la Banque populaire de Chine (PBOC) ont procédé ce jeudi 22 mai 2014, à la signature d’un accord prévoyant la création d’un fonds de co-financement d’une valeur de 2 milliards de dollars. Les cosignataires de cet accord sont le président de la BAD, Donald Kaberuka et le gouverneur de la Banque populaire de Chine, Zhou Xiaochuan. Le fonds est dénommé « Africa Growing Together Fund (AGTF) ». Ces ressources devraient être fournies sur une période de 10 ans et seront utilisées pour le financement des projets de développement en Afrique, garantis ou non garantis par l’Etat, avec d’autres ressources de la BAD. L’AGTF sera mis en place dans de brefs délais pour servir au co-financement à un certain nombre de projets avant la fin de l’année 2014, selon la BAD.

La Rédaction

  • Rejoignez Africa Diligence sur Facebook
  • Suivez Africa Diligence sur Twitter

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici