(Africa Diligence) Notre sélection de l’actualité des matières premières en Afrique, semaine du 19 mai 2014 : la croissance tirée par les matières premières en Afrique, les achats de cacao sont en hausse au Ghana, l’émergence par la transformation des ressources naturelles au Gabon, l’exploitation du gaz de schiste approuvée en Algérie et l’union d’Ecobank et d’Eleni pour le financement de l’agriculture en Afrique.

Lundi 19 mai 2014 : « Afrique : la croissance accélère grâce au pétrole »

Lu sur Le Figaro

Le décollage de l’Afrique est bel et bien une réalité. La croissance du continent devrait accélérer cette année à 4,8 %, contre 3,9 % en 2013 et 5,7 % l’an prochain, selon les nouvelles projections économiques conjointes de l’OCDE et de la Banque africaine de développement (BAD). La croissance demeure cependant très dépendante des matières premières. La dynamique africaine repose sur sa croissance démographique (plus d’un milliard d’habitants, dont 40 % de jeunes) appelée à doubler d’ici à 2035. Autant de gens qui devront transformer les matières premières dont regorgent les sous-sols africains (pétrole, gaz, minerais et ressources agricoles). Et c’est cela le défi de demain pour l’Afrique : ne pas exporter seulement des matières premières mais aussi des produits transformés.

Mardi 20 mai 2014 : « Ghana : les achats de cacao sont en hausse de 17,45 % par rapport à l’an dernier »

Lu sur Agence Ecofin

Les achats de cacao se sont élevés à 750.122 tonnes depuis le début de la récolte de la matière première en octobre dernier, soit une hausse de 17,45 % par rapport à l’année précédente. Les autorités ghanéennes espèrent voir ces achats atteindre les 850.000 tonnes d’ici la fin de la récolte. Un objectif qui aurait été atteint plutôt, si certains producteurs ghanéens n’avaient pas préféré écouler leur cacao en contrebande en direction de la Côte d’Ivoire. En effet, d’après diverses estimations, entre 60.000 et 100.000 tonnes de cacao ghanéen se sont dirigés vers le marché ivoirien, en raison de la chute du cedi qui a rendu les prix aux producteurs proposés par Abidjan, plus avantageux.

Mercredi 21 mai 2014 : « Gabon, l’émergence par les matières premières »

Lu sur Africa Diligence

Le Gabon se veut émergent à l’horizon 2025 et cela passe par les nombreuses matières premières (agricoles, pétrolières et minières) dont regorge le pays. Les secteurs les plus en vue sont la filière bois et l’industrie pétrolière et minière. Ces trois secteurs d’activités ont représenté 96 % des exportations gabonaises en 2012. La filière bois, c’est8 % au niveau mondial. En 2012, le pétrole était de 46 % du PIB et 84 % des recettes d’exportation, avec des réserves estimées à 3,7 milliards de barils. Le secteur minier est principalement centré sur l’exploitation du manganèse (4 % du PIB). Le sous-sol du pays est aussi riche en gaz naturel (48 % du PIB), en fer, en or, en niobium, en barytine, en plomb-zinc et en diamant.

Jeudi 22 mai 2014 : « Algérie : Bouteflika donne son feu vert au gaz de schiste »

Lu sur Europe 1

Réuni ce mercredi 21 mai 2014 à Alger, le président algérien Abdelaziz Bouteflika et le Conseil des ministres ont approuvé l’exploitation du gaz de schiste présent dans le pays. Le géant énergétique français GDF Suez envisage d’ores et déjà de se lancer dans la prospection d’hydrocarbures de schiste en Algérie, mais aussi dans d’autres pays africains. En rappel, selon le dernier rapport du département américain de l’Energie (DOE) sur les réserves des hydrocarbures non conventionnels, l’Algérie est classée au 3ème rang mondial, juste après la Chine et l’Argentine, en termes de réserves de gaz de schiste récupérables. Le DOE évalue ces réserves à 19.800 milliards de m3, situées essentiellement dans les bassins de Mouydir, Ahnet, Berkine-Ghadames, Timimoun, Reggane et Tindouf.

Vendredi 23 mai 2014 : « Ecobank et Eleni unissent leurs forces pour renforcer les capacités de financement de l’agriculture en Afrique »

Lu sur Financial Afrik

Lors d’une cérémonie officielle qui s’est tenue à Kigali, Ecobank  a signé un protocole d’entente avec Eleni LLC, le principal promoteur et développeur de bourses de matières premières en Afrique. Il est question d’établir un cadre de coopération afin de promouvoir et d’accélérer le développement de l’agriculture en Afrique. Ce partenariat vise à réaliser une vision commune afin de transformer la compétitivité de l’Afrique au sein des marchés mondiaux des produits de base, en renforçant la valeur ajoutée et la transformation dans les économies nationales et en améliorant la sécurité alimentaire.

La Rédaction

•         Rejoignez Africa Diligence sur Facebook

•         Suivez Africa Diligence sur Twitter

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici