(Africa Diligence) Découvrez notre sélection sur les finances africaines : la First National Bank sud-africaine démarre au Ghana ; Diamond Trust Bank se déploie en Afrique ; l’AGF finance la Banque Atlantique ; le secteur financier camerounais soutient la croissance ; Madagascar bénéficie d’une Facilité de Crédit Rapide ; la Tunisie se dote d’une loi de finances complémentaire ; et les banques les plus rentables au monde sont en Afrique.

« Le sud-africain First National Bank veut débuter sa propre aventure au Ghana »

Lu sur Agence Ecofin

Le groupe sud-africain First National Bank a annoncé le 2 juillet 2014, qu’il envisage désormais de lancer sa propre aventure dans ce pays d’Afrique de l’ouest, après plusieurs tentatives sans succès de son projet visant à acquérir 75% de Merchant Bank of Ghana. En allant sur le terrain ghanéen, First National Bank va y trouver des concurrents directs et déjà bien implantés, que sont Stanbic Bank Ghana, filiale de Standard Bank Group et Barclays Bank of Ghana. Le groupe devra donc se donner les moyens de s’affirmer sur ce nouveau marché. Selon des rapports de la Banque mondiale, le Ghana a réalisé en 2013 un Produit Intérieur Brut en hausse de 5,5% et les perspectives à l’horizon 2016 sont meilleures, avec l’entrée en production annoncée de nouveaux champs pétroliers. Une situation dont la filiale de First Rand tient à profiter.

« Diamond Trust Bank vise le Soudan du Sud, la RD Congo, Madagascar et le Mozambique »

Lu sur Afrique Expansion

La banque kényane Diamond Trust Bank a annoncé, lundi 30 juin 2014, qu’elle allait lancer un plan d’expansion en Afrique dans le cadre de sa stratégie pour 2020. Elle cible notamment le Soudan du Sud, la RD Congo, Madagascar et le Mozambique. Le directeur général de la banque, Alkarim Jiwa, a déclaré lors du lancement, une augmentation de capital d’un montant de 3,63 milliards de shillings au cours des sept prochaines années, prévoyant ainsi d’étendre sa présence à nouveaux marchés en Afrique de l’est et en Afrique australe. Diamond Trust Bank a, d’autre part, indiqué qu’elle compte renforcer sa présence dans ce qu’elle appelle ses marchés domestiques, en l’occurrence le Kenya, l’Ouganda et la Tanzanie.

« AGF accorde un financement de 15 millions de dollars à Banque Atlantique »

Lu sur Jeune Afrique

Atlantic Business International et le Fonds africain de garantie (AGF) ont conclu, mardi 1er juillet 2014 à Abidjan, une convention de partenariat d’un montant de 15 millions USD. Ces ressources serviront à garantir les exportations et les importations des PME clientes de six filiales de la Banque Atlantique au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Niger, au Sénégal et au Togo. Le Fonds africain de garantie est une institution de financement lancée en 2012 par la Banque africaine de développement en partenariat avec l’Agence danoise pour le développement international (Danida) et l’Agence espagnole de coopération pour le développement international (Aecid).

« Cameroun : le secteur financier soutient la croissance »

Lu sur Africa Diligence

Le Cameroun poursuit une politique budgétaire de moyen terme visant à réduire les déficits pendant les périodes fastes, en utilisant la manne pétrolière pour financer des investissements porteurs de croissance. La mise en place d’un budget-programme en 2013 ouvre la voie à une meilleure gestion des dépenses publiques. Le classement des 200 plus grandes banques africaines publiées par la revue Africa Report, en 2013, met en exergue sept banques camerounaises. Il s’agit en premier du holding Afriland First Group, qui est classé 68e. Il gagne 10 places par rapport à l’année 2012. Ensuite, viennent la SGBC (aujourd’hui SGC), 136e, en recul de 6 places par rapport à 2012. La BICEC, 137e en recul de 6 places. Afriland First Bank, 139e – 2 places par rapport à 2012. La Standard Chartered Bank (163e). La Société camerounaise de banque (SCB) filiale d’Attijariwafa Bank est classée 169e, soit 6 places en moins et Ecobank Cameroun (195e, soit une place de perdue par rapport à 2012).

« Banque Centrale : une aide de 47,1 millions USD du FMI »

Lu sur Africatime

Le Fonds Monétaire International (FMI) vient d’octroyer au mois de juin 2014, une aide d’une valeur de 47,1 millions USD dans le cadre d’une Facilité de Crédit Rapide (un financement d’urgence sans conditionnalité) pour soutenir le pays. Il a pu rétablir ses relations avec les bailleurs de fonds, après cinq années de crise, suite au retour à l’ordre constitutionnel. Notons que ce fonds est déjà débloqué et disponible auprès de la Banque Centrale. Il permettra prioritairement de renforcer la stabilité macro-économique du pays. D’autres chantiers ont été identifiés afin d’assurer le développement. Il s’agit, entre autres, des investissements en infrastructures, de la valorisation de la population et de la jeunesse qui constituent une grande richesse des pays africains, de la création d’emplois et d’une croissance inclusive et d’une distribution équitable des revenus en particuliers les revenus miniers.

« Tunis : La loi de finances complémentaire 2014 adoptée »

Lu sur l’Economiste Maghrebin

La loi de finances complémentaire pour l’exercice 2014 a été adoptée jeudi 3 juillet 2014 lors d’un conseil ministériel. Cette loi de finances est basée sur la rationalisation des dépenses publiques et non l’adoption d’une politique d’austérité qui pourrait avoir des impacts sur les catégories à faible et à moyen revenus. Mais aussi basée sur la mise en place de dispositions visant la consolidation du devoir fiscal, la lutte contre la contrebande et le commerce parallèle, le développement de la croissance et de l’investissement en attendant l’amendement du code d’incitations à l’investissement. Selon le porte-parole du gouvernement Nidhal Ouerfelli ce projet de loi de finances qui sera soumis à l’Assemblée Nationale Constituante (ANC) pour adoption, a pour objectif de préserver les grands équilibres à travers la réduction du déficit budgétaire qui devra, selon ses dires, passer de 6,9% à 5,2%.

« BANQUE : Les banques africaines ont réalisé le meilleur rendement du capital au monde en 2013, selon The Banker »

Lu sur Thies info

Selon le classement des 1000 premières banques de la planète publié le 30 juin 2014 par le magazine The Banker, les banques africaines ont réalisé le meilleur rendement du capital l’an passé (24%), soit le double de la moyenne du reste du monde et six fois le rendement moyen des banques européennes. L’Afrique compte au total 31 banques dans le Top 1000. Ces banques sont originaires de l’Angola, l’Egypte, le Gabon, le Kenya, Maurice, le Maroc, le Nigeria, le Togo et l’Afrique du Sud. La part des banques du continent dans le bénéfice cumulé des 1000 premières banques mondiales a chuté de 2,3% en 2013, à 1,6% en 2014. L’Afrique reste, cependant, la région présentant le plus haut retour sur actifs (ROA) à l’échelle mondiale. Les 31 banques du continent figurant dans le classement ont, en effet, réalisé un ROA moyen de 1,93%.

La Rédaction

•         Rejoignez Africa Diligence sur Facebook

•         Suivez Africa Diligence sur Twitter

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici