(Africa Diligence) Notre sélection hebdomadaire en matière d’investissements en Afrique : l’Union européenne qui mobilise 4,6 milliards d’euros pour 15 pays africains, l’IFC qui investit 9,5 millions USD au Nigeria, la Banque mondiale qui octroie 4,8 millions USD au Congo, la BAD qui alloue plus de 19 millions USD à la Guinée, le WAEMGF qui investit 5 millions USD au Ghana, la Boad qui concède plus de 29 milliards de Fcfa au Sénégal et les investissements étrangers en Afrique qui ont augmenté de 4% en 2013.

« L’Union européenne mobilise 4,6 milliards d’euros pour 15 pays africains »

Lu sur Jeune Afrique

Andris Piebalgs, le commissaire européen chargé du développement a ratifié ce jeudi 19 juin 2014 à Nairobi, les « programmes indicatifs nationaux » de 15 pays de la zone « Afrique, Caraïbes, Pacifique » (ACP).  Ce financement, dédié à 15 pays africains et mobilisé dans le cadre du 11e Fonds européen de développement (FED), atteint 4,6 milliards d’euros. C’est à l’Ethiopie que sera allouée la plus grosse somme (745 millions d’euros) pour l’accompagner dans les secteurs suivants : santé, agriculture, infrastructures et énergie. Pour Andris Piebalgs, ces programmes correspondent à des aides ciblées en fonction des besoins et des priorités nationales de chaque pays. Les pays concernés par ce financement sont : la Mauritanie, le Niger, le Sierra Leone, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Nigéria, Sao Tomé-et-Principes, le Gabon, le Djibouti, l’Ethiopie, la Somalie, le Kenya, la Tanzanie, le Botswana et le Swaziland.

« L’IFC investit 9,5 millions de dollars dans le plus grand centre commercial du Nigeria»

Lu sur Metre Carré

La société financière internationale (SFI/IFC), filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, a annoncé jeudi 19 juin 2014, un investissement de 9,5 millions USD dans le Jabi Lake Mall, le plus grand centre commercial du Nigeria. Ce centre commercial, dont la première pierre a été posée fin 2013, devrait permettre de créer 350 emplois durant la phase de construction et 900 emplois après sa mise en activité, selon un communiqué de la SFI. Cet investissement s’inscrit dans la stratégie de la SFI visant à renforcer les infrastructures, contribuer à la croissance économique et accroître les opportunités d’emploi au Nigeria, d’après le directeur des opérations de la SFI pour le Nigeria, Salomon Adegbie-Quaynor.

« Congo : 4,8 millions USD de la Banque mondiale pour un système statistique »

Lu sur Afriquinfos

La Banque mondiale a décidé d’accorder au Congo, un crédit de 4,8 millions de dollars, à travers l’Association internationale de développement (IDA), en faveur de la mise en place d’un système statistique fiable. Selon Eustache Ouayoro, directeur des opérations de la Banque mondiale pour la République du Congo, ce Projet de renforcement des capacités statistiques devrait permettre aux autorités congolaises de mieux cibler leurs interventions, notamment pour lutter contre la pauvreté et les inégalités hommes-femmes. Avec ce projet, l’État congolais sera davantage en mesure de produire des données, ventilées par sexe, et de les exploiter à des fins d’analyse et de prise de décisions.

« La BAD appuie les réformes économiques et financières en Guinée avec plus de 19 millions de dollars »

Lu sur Groupe de la Banque africaine de développement

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, ce lundi 23 juin 2014 à Tunis, un financement de à hauteur de 12 millions d’Unités de compte (environ 19 millions USD) en faveur de la République de Guinée. Ce montant sera prélevé sur les ressources du Fonds africain de développement (FAD) et contribuera au financement de la seconde phase du Programme d’appui aux réformes économiques et financières (PAREF-II). Grace à l’amélioration du cadre réglementaire et institutionnel des affaires, les opérateurs économiques seront plus enclins à investir dans le pays pour créer plus de richesses et d’emplois, notamment pour les jeunes diplômés dont le taux de chômage atteint aujourd’hui 61%.

« Le WAEMGF investit 5 millions de dollars dans la société de leasing ghanéenne, Leasafric »

Lu sur Financial Afrik

Le groupe financier ivoirien, Phœnix Capital Management (PCM), vient de signer un partenariat avec le géant fonds de pension sud-africain, Public Investment Corporation (PIC. Dans la foulée de cette alliance, le West africa emerging market growth fund (WAEMGF), le fonds de capital investissement du groupe PCM, a conclu avec la première société indépendante de crédit-bail ghanéenne, Leasafric Ghana Limited, un accord pour y investir environ 5 millions de dollars. Cet accord consiste en un mix de dette convertible et de fonds propres qui porte le capital de Leasafric à plus de 4 millions USD. Il permettant ainsi au à corporate leasing de satisfaire le niveau de capital minimum de base exigé par la Banque Centrale du Ghana, aux sociétés financières. Les ressources ainsi apportées viennent renforcer les capacités opérationnelles de Leasafric dans des secteurs d’activités aussi diversifiés que l’énergie et l’agriculture.  Au-delà de son aspect financier, l’investissement dans Leasafric Ghana Limited, met sur orbite le bureau d’Accra (Ghana) de PCP, à partir duquel, le gestionnaire du WAEMGF entend “innerver” l’ensemble des pays anglophones de l’Afrique de l’Ouest, avec pour point de mire le Ghana.

« La Boad octroie plus de 29 milliards de Fcfa au Sénégal »

Lu sur Africatime

Le Conseil d’administration de la Banque ouest-africaine de développement (Boad) a tenu sa 93e session, ce mercredi 25 juin 2014 à Dakar, en présence de son président, Christian Adovelande. Quatre propositions de prêts à long et moyen termes d’un montant total de 29,04 milliards de Fcfa et une proposition de prêt à court terme de cinq milliards de Fcfa ont été approuvés au cours de cette session. Ces nouveaux financements portent à 3 124,9 milliards de Fcfa, le montant global des financements à long et moyen termes de l’institution, correspondant à 715 projets. Parmi les projets approuvés, il y a le prolongement de l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio jusqu’à l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (Aibd) et le Programme d’urgence d’électrification rurale (Puer) du Sénégal (qui prévoit de faire passer le taux d’électrification rurale de 26 % en 2013 à 60 % en 2016).

« Les investissements étrangers en Afrique ont augmenté de 4% en 2013, à 57 milliards $ »

Lu sur Agence Ecofin

Les investissements directs étrangers (IDE) en Afrique ont atteint 57 milliards USD en 2013, soit une augmentation de 4% par rapport à 2012, selon l’édition 2014 du rapport annuel sur l’investissement dans le monde de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), rendue publique ce mardi 24 juin 2014. Selon ce même rapport, les industries extractives intéressent désormais moins les investisseurs : elles ne représentaient plus que 11 % des annonces d’investissements en 2013 contre 53% en 2004. Une part croissante des IDE en Afrique porte désormais sur le secteur manufacturier, en particulier les biens de consommation. En 2013, les entrées des IDE dans les pays en développement ont atteint un pic, à 778 milliards, soit 54% du total mondial. Mais leur croissance s’est ralentie à 7%, contre 17% en moyenne ces dix dernières années. La CNUCED prévoit des flux en légère baisse de 764 milliards en 2014 et de 776 milliards en 2015 pour ces pays.

La Rédaction

– Rejoignez Africa Diligence sur Facebook

– Suivez Africa Diligence sur Twitter

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici