(Africa Diligence) Notre sélection de la semaine en matière d’investissements en Afrique : l’UE fait un don de 455,4 millions d’euros à Madagascar ; L’AFD a consacré 37% de ses financements à l’Afrique subsaharienne en 2013 ; Le FMI approuve un prêt de 16,4 millions de dollars pour le Bénin ; Le milliardaire britannique David Sainsbury lance Msingi ; la BOAD finance deux projets d’infrastructures au Sénégal ; L’Allemagne veut s’imposer sur le continent africain et Les Etats-Unis préparent de gros investissements économiques en Afrique.

« Madagascar : Don de 455,4 millions d’euros de l’UE pour la période 2014-2020 »

Lu sur Afriquinfos

L’Union Européenne (UE) accorde un don de 455,4 millions d’euros à Madagascar, dans le cadre du 11e Fonds Européen de développement (FED) pour la période 2014-2020. Ce don devra aider le pays à mettre en place les orientations de sa future stratégie de développement.  A part cette enveloppe, un paquet post-électoral de 3 programmes pourrait être rapidement approuvé par l’UE, qui sera une avance sur l’allocation 11e FED Madagascar, d’un montant de 98 millions d’euros. Ce paquet post-électoral comprend un appui budgétaire d’un montant de 78 millions d’euros pour consolider l’appareil de l’Etat pour une durée de 2 ans ; un programme qui vise à renforcer l’efficacité et l’intégrité de l’administration publique en vue d’améliorer la délivrance et la qualité des services publics d’un montant de 17 millions d’euros pour 6 ans. Il comprend également un appui aux fonctions de l’ordonnateur national d’un montant de 2 millions d’euros pour une durée de 4 ans.

« L’AFD a consacré 37 % de ses financements à l’Afrique subsaharienne en 2013 »

Lu sur FDE Souche

L’Agence française de développement (AFD) a consacré 37 % de ses financements à l’Afrique subsaharienne en 2013, soit un montant de 2,8 milliards d’euros, selon le bilan annuel de l’institution publié ce 26 mai. L’Afrique subsaharienne est le continent qui a le plus bénéficié de l’aide budgétaire française (dons et bonifications de prêts), constituant 81% du total, pour un montant de 976 millions d’euros. Les projets de formation, de développement urbain, de préservation des ressources naturelles ou encore de développement rural ont été les principaux axes d’intervention de l’institution en Afrique subsaharienne.

« Le FMI approuve un prêt de 16,4 millions de dollars américains pour le Bénin »

Lu sur News à Cotonou

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé le décaissement d’un montant de 10,61 millions de droits de tirages spéciaux, soit environ 16,4 millions de dollars américains à la République du Bénin. Selon un communiqué du FMI ce samedi 24 mai 2014, l’octroi de ce prêt fait suite à l’achèvement par le Bénin du sixième examen de sa performance économique dans le cadre d’un Programme soutenu par le mécanisme élargi de crédit (ECF). Ce nouvel octroi porte au total la somme allouée par le FMI au Bénin, aux termes de l’arrangement, à un montant de 74,28 millions de droits de tirages spéciaux, soit environ 114,5 millions de dollars américains, rapporte le communiqué.

« Le milliardaire britannique David Sainsbury lance Msingi, un véhicule d’investissement dédié à l’Afrique »

Lu sur Agence Ecofin

Le magazine américain Forbes du 23 mai 2014 rapporte que le milliardaire britannique Lord David Sainsbury a lancé un véhicule d’investissement dédié à l’Afrique de l’Est. Ce véhicule d’investissement est Baptisé Msingi (Fondation en swahili). Il va investir dans des entreprises est-africaines ayant un potentiel de croissance élevé. La nouvelle société d’investissement compte également lancer un incubateur d’entreprises et fournir des financements en capital-risque aux entrepreneurs de la région. Elle envisage, par ailleurs, de se doter d’une division spécialisée dans l’étude de marché afin d’aider les entrepreneurs locaux à développer leurs entreprises, notamment dans le secteur industriel.

« Sénégal : la BOAD finance deux projets d’infrastructures pour 14,56 milliards de FCFA »

Lu sur Jeune Afrique

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a accordé ce 27 mai 2014, un financement d’un montant total de 14,56 milliards de FCFA (22.19 millions d’euros) pour le développement de deux projets d’infrastructures au Sénégal. Il s’agit premièrement d’une enveloppe de 10 milliards de F CFA (15,24 millions d’euros) destinée au financement du projet de réhabilitation du tronçon « Dialokoto-Mako », de la route nationale n°7. Le deuxième financement, d’un montant de 4,56 milliards de FCFA (6,95 millions d’euros), contribuera à la construction d’une station de déferrisation pour le traitement des eaux à forte teneur de fer et d’hydrogène sulfuré des forages situés dans la zone de captage de Pout et de Sébikotane.

« L’Allemagne va jouer des coudes avec les autres puissances mondiales sur le continent africain »

Lu sur Africatime

L’Allemagne n’a pas été parmi les premières puissances économiques mondiales à miser sur le potentiel de l’Afrique. Le pays tente désormais de rattraper son retard en matière de coopération économique avec le continent par rapport à la Chine, aux Etats-Unis, à la France, et même à certains pays émergents tels que l’Inde, le Brésil et la Corée du Sud. La chancelière allemande Angela Merkel avait déclaré, fin mars dernier, que son pays est en mesure d’être un «courtier honnête» des matières premières produites en Afrique, dans le but d’aider ce continent à mieux profiter de ses richesses. Le deuxième exportateur mondial a, cependant, un long chemin à parcourir. Les échanges commerciaux germano-africains ont totalisé 60 milliards en 2013, un niveau bien inférieur à celui du commerce sino-africain qui a dépassé la barre de 200 milliards de dollars.

« Investissement : Les Etats-Unis préparent une grande offensive économique en Afrique »

Lu sur Lejecos

Les Etats-Unis s’apprêtent à lancer une grande offensive économique axée sur les investissements et le commerce en Afrique.  La première puissance mondiale y est actuellement distancée par la Chine et d’autres économies émergentes. Trois hauts responsables américains, dont la secrétaire d’Etat au Commerce, Penny Pritzker, ont effectué durant le mois de mai, des tournées en Afrique en vue de renforcer la présence des entreprises américaines dans la région. La Maison Blanche a également annoncé la tenue en août prochain du premier forum d’affaires américano-africain en vue « de renforcer les liens commerciaux et financiers » avec le continent. Selon les prévisions du Fonds monétaire international (FMI), l’Afrique subsaharienne devrait enregistrer une croissance économique de 5,4% en 2014, ce qui en fera la deuxième plus importante région en termes de croissance après l’Asie.

La Rédaction

  • Rejoignez Africa Diligence sur Facebook
  • Suivez Africa Diligence sur Twitter

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici