[Africa Diligence] Depuis 2017, le Tunisian African Empowerment Forum (TAEF) s’est installé dans le paysage comme le rendez-vous panafricain de référence en matière de concertation, de réflexion et d’innovation dans l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle. L’animation du premier panel de l’édition 2018, consacré à l’intelligence économique en Afrique, a été confiée à Guy Gweth, fondateur de Knowdys et président du Centre africain de veille et d’intelligence économique (CAVIE), qu’accompagnaient notamment Hugo Zunzarren (Représentant de CAVIE Espagne), Christian Nyombayire (Responsable du Développement du CAVIE) et Hichem ElPhil (CAVIE Tunisie).

Après la 1ère édition qui a eu lieu les 22 et 23 août 2017 au Palais des congrès de Tunis, en partenariat avec le ministère de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, le ministère de la formation professionnelle et l’emploi, l’A.E.S.A.T (Association des Étudiants et Stagiaires Africains en Tunisie), les universités privées et les centres de formation, la seconde édition se tient au Laico Hôtel de Tunis les 17 et 18 juillet 2018. Une initiative prise et menée de main de maître par le Tunisian African Business Council (TABC).

Plusieurs ministres de l’Afrique subsaharienne ont été invités, ainsi que des représentants des secteurs public et privé, les associations des anciens diplômés de Tunisie, les cabinets d’orientation à l’international, des personnalités africaines clés du secteur. Au total, une vingtaine de pays représentés. Invité de marque cette année : le Centre Africain de Veille et d’Intelligence Économique (CAVIE) qui en a profité pour annoncer le lancement de son MBA Intelligence économique et marchés africains au sein de l’Université Centrale de Tunis.

Les cinq objectifs stratégiques de TAEF sont de :

  1. Internationaliser le savoir-faire tunisien en matière d’enseignement supérieur et de formation professionnelle;
  2. Orienter et polariser les choix des étudiants et stagiaires subsahariens vers la Tunisie;
  3. Développer une réciprocité de confiance entre la Tunisie et ses confrères subsahariens dans ces domaines;
  4. Développement d’une plateforme www.campusifriqiya.com;
  5. A La valorisation de l’expertise tunisienne dans le domaine de l’enseignement supérieur et la formation professionnelle.

La Rédaction (avec TABC et CAVIE)

Dans le même ordre d’idées, lire :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici