[Africa Diligence] Le 20 septembre 2014, Ababacar Mbengue, CEO de Knowdys Consulting Group, était l’invité de Jean-Pierre Boris sur Radio France Internationale (RFI). Sa mission : décrypter les vrais ressors des classes moyennes africaines. Knowdys est un des rares cabinets internationaux à intégrer la shadow economy dans ses chiffres. Avec cette méthode de calcul, 400 millions d’Africains appartiendraient aux middle classes.

Faire de l’intelligence économique en Afrique

A la question de savoir ce que c’est que « faire de l’intelligence économique en Afrique », Ababacar Mbengue a mis en avant deux des principales activités de Knowdys : la due diligence et l’aide à la conquête des marchés à partir des outils et méthodes issus du renseignement militaire. En effet, les formations et conseils de Knowdys Consulting Group s’adressent à la fois aux entreprises, aux associations et aux administrations locales étrangères dans le but d’accroître leur développement et leur compétitivité sur les marchés africains.

Relativiser les chiffres disponibles

L’une des principales valeurs ajoutées de Knowdys étant sa capacité à intégrer l’économie informelle aux statistiques économiques africaines, le CEO du groupe de conseil et de formation a tenu à relativiser les chiffres disponibles sur les classes moyennes du continent. Ababacar Mbengue s’est notamment appuyé sur les retours d’expérience de Knowdys pour expliquer son propos. « L’exemple que nous prenons souvent est celui d’une famille type africaine dont le chef gagne 1000 euros par mois. Monsieur, dont l’épouse est femme au foyer, a la charge de trois enfants légitimes et de six autres membres de sa famille. Logé, véhiculé, mais sans assurance maladie, il dépense en moyenne 1500 euro/mois sans crédit bancaire… »

Evaluer la part d’économie informelle

Il y a derrière cette histoire des réalités qui échappent complètement aux méthodes de calcul (mobilisant uniquement les revenus traçables) sur lesquelles se fondent la plupart des agences internationales. C’est notamment pour cette raison que de plus en plus d’entreprises et d’investisseurs internationaux, las de consommer du jus de cerveau d’analystes de salon, et inquiets de passer à côté des réalités du continent s’en réfèrent désormais aux experts africains capables d’évaluer la part informelle des économies locales et son impact réel sur le business. Pour Abacacar Mbengue, le moment est venu de mettre à contribution les experts africains qui sont en mesure de décrypter et de rendre compte de cette réalité, car leurs résultats changent la démographie des classes moyennes africaines et révèlent leur vrai pouvoir d’achat.

Pour que la spirale soit ascendante

Malgré une baisse de la natalité prévisible au sein des classes moyennes, la population de l’Afrique pourrait quadrupler en un siècle, passant de 800 millions d’habitants en 2000 à près de 3,6 milliards 100 ans plus tard. Alors qu’un homme sur sept vit aujourd’hui en Afrique, ce sera 1/4 en 2050 et 1/3 en 2100, a rappelé le Professeur Mbengue. Les chiffres des classes moyennes devraient épouser la même courbe ascendante sur le continent où la population aura franchi la barre des 3,5 milliards en 2100. Pour le CEO de Knowdys Consulting Group, « le stabilisateur social » que constituent les classes moyennes africaines devrait « se glisser dans les interstices » de la globalisation économique « pour que la spirale soit ascendante » dans les domaines de l’entreprenariat, de l’innovation et des investissements intra-africains.

Appréciés pour leur regard à 360°

Les experts de Knowdys interviennent régulièrement dans la presse écrite et audiovisuelle internationale. Invités sur les plateaux de télévisions africaines et étrangères, ils sont appréciés pour leur regard à 360°, le caractère original et documenté de leurs interventions et leur grande réactivité. Leurs analyses de la haute finance et de l’économie africaines, leurs décryptages de la géopolitique africaine et leurs décodages des risques et opportunités des marchés africains constituent de précieuses sources pour les investisseurs et les journalistes exigeants. Parmi leurs références : Africa24, Afrique Inside, BBC, Deutsch Welle, RFI, Financial Afrik, France2, Ecofin, Grioo, Jeune Afrique, Icicemac, Infomédiaire, Industrie du Maroc, Investir au Cameroun, Journal du Cameroun, Les Afriques, L’Economiste, L’Observateur du Maroc, L’Expansion.

Réécouter Ababacar Mbengue sur RFI ICI .

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici