[Africa Diligence] Présent dans 22 pays en Amérique, en Asie et en Europe, le groupe Bimbo commercialise près de 10 000 produits et plus de 100 marques de commerce de prestige. Leader mondial dans son secteur, le géant mexicain de la boulangerie prépare actuellement son entrée sur les marchés africains. Il va faire bouger les lignes du secteur.

Grupo Bimbo, le plus grand fabricant de pain mexicain du monde, envisage de s’installer en Afrique au plus tard au quatrième trimestre 2016.  Gabino Gómez, directeur général adjoint de la société, explique les raisons de ce choix.

«Pourquoi nous sommes arrivés à l’Afrique ? Parce que nous voyons de nombreuses opportunités là-bas et nous savons que le modèle d’affaires que nous avons permet de mieux travailler dans les pays en développement. Bien que leaders aux États-Unis et au Canada, notre expertise est d’abord conçue pour les régions en développement à l’instar de l’Afrique. Il y a là-bas des économies en croissance qui attirent les investisseurs du monde entier, a-t-il ajouté.

le dirigeant du groupe Bimbo a par ailleurs souligné que, bien que la région connaisse encore beaucoup de problèmes, beaucoup de pauvreté, de nombreux défis à relever, qui donnent envie d « expérimenter, d’apprendre et de s’offrir d’autres relais de croissance. »

Actuellement, la société mexicaine fondée en 1945, a une présence dans 22 pays en Amérique, en Asie et en Europe avec une capitalisation boursière de 13, 800,000 millions de dollars.

L’expansion de Bimbo dans le monde

La stratégie d’internationalisation de l’entreprise est, en premier lieu, de consolider ses activités dans les Amériques et d’atteindre d’autres marchés dans lesquels se développer.

« Aujourd’hui, nous sommes en provenance du Canada, du Chili et de l’Argentine, nous sommes leaders sur tous les marchés, parfois avec un leadership très fort, parfois très près de nos concurrents, mais nous sommes dans tous les pays des Amériques, sauf les îles des Caraïbes », précise Gomez, qui est arrivé au pouvoir en Janvier de cette année.

Comme son arrivée en Chine, un marché dans lequel il a été créé il y a 10 ans, sa vision était de comprendre et d’élaborer une proposition de modèle d’affaires et de la valeur qui continuerait à se développer à travers les années.

Depuis 2000, la société a réalisé 54 acquisitions et coentreprises. « Notre croissance est venue de deux sources : la première est le réinvestissement de nos profits. La majeure partie de notre croissance, nous l’avons réalisé avec nos propres ressources, et dans certains cas, avec nos partenaires locaux.

D’autres éléments qui ont contribué à stimuler l’entreprise sont: l’efficacité de la chaine de production avec plus de 127.000 employés et 163 usines; le vaste réseau de distribution dans plus de 52.000 routes et 2,5 millions de points de vente et l’adaptation du modèle d’affaires dans chacune des régions et des canaux.

Bimbo : un savoir-faire au plus près des clients

« La clé de notre succès a été d’être à proximité du marché, de rencontrer nos clients, nos consommateurs et les concurrents», a déclaré Gomez, avant d’ajouter, «les gens sont de plus en plus hors de leur maison et leurs manières de consommer sont en train de changer. Tous nos efforts visent à répondre à ces nouveaux besoins ».

« En Chine, argumente-t-il, nous avons un énorme potentiel de croissance. Pour avoir une idée, l’emballage typique de pain a 26 tranches ici en Chine, et le paquet est constitué de quatre tranches parce que les gens ne mangent pas beaucoup de pain, mais du riz. Nous savons cependant que ces habitudes de consommation s’internationalisent parce que les gens voyages, vont à l’école, regardent des films, etc. Imaginez le marché avec près de 1,5 milliards de consommateurs… »

La santé des consommateurs n’est pas en reste. « Nous avons un problème d’obésité dans le monde et nous devons contribuer à le résoudre, nous ne sommes certes pas la cause, et ne tenons pas à diaboliser certains produits alimentaires comme le pain. Mais nous sommes conscients du fait que ce problème existe, et travaillons à développer des alternatives dont certaines sont d’ores et déjà disponibles », a déclaré le directeur.

Bimbo va bouger les lignes en Afrique

Au quatrième trimestre 2015, les ventes du Groupe mexicain sont de 15 millions de dollars avec une production d’environ 45 millions de produits par jour. « L’arrivée de ce mastodonte sur le continent devrait faire bouger les lignes du secteur », d’après les analystes de Knowdys, leader du conseil en intelligence économique et due diligence en Afrique subsaharienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici