SONY DSC

[Africa Diligence] Suite à l’atelier régional de veille et intelligence économique organisé les 25 et 26 octobre 2016, à Dakar, au Sénégal, par l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO), le Président du CAVIE a tenu à féliciter son directeur général, et à le rassurer du soutien concret et constant du CAVIE.

Dans sa correspondance du 31 octobre 2016, à l’attention de Monsieur Abdulaziz Othman Altwaijri, directeur général de l’ISESCO, Guy Gweth, le président du CAVIE, souligne combien les initiatives telles que l’atelier régional de veille et intelligence économique organisé les 25 et 26 octobre 2016, à Dakar, contribuent « à la sensibilisation et à la formation rendues essentielles par l’exacerbation de la compétition sur les marchés africains. »

Le président du CAVIE a, par ailleurs, tenu à assurer le Directeur Général de l’ISESCO du soutien du permanent du Centre africain. « Les experts du CAVIE, a-t-il indiqué, se tiennent, et continueront de se tenir à vos côtés, pour vous aider à accomplir, avec succès, vos missions liées à l’intelligence économique, sur les plans des normes, des méthodes et des outils. »

L’atelier régional organisé par l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture était axé sur la veille et l’intelligence économique et stratégique, et « destiné à renforcer les capacités des fonctionnaires des commissions nationales des pays d’Afrique francophone membres de l’ISESCO dans les domaines de la planification », d’après le communiqué de presse publié à cette occasion. Cet atelier, faut-il le rappeler, entrait dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action triennal (2016-2018) de l’ISESCO.

Découvrez l’intégralité de la lettre de félicitations ICI 

En rappel, le CAVIE a été légalisé le 03 août 2015 avec pour missions de promouvoir les bonnes pratiques de veille et d’intelligence économique en Afrique et leurs implications dans la compétitivité de la région. L’organisation panafricaine vise ainsi à (i) sensibiliser les pouvoirs publics, les entreprises et le monde éducatif africains aux enjeux de la veille et de l’intelligence économique ; (ii) aider à la création et au développement des dispositifs de veille sectorielle et d’intelligence économique et stratégique au sein des institutions publiques et privées ; (iii) renforcer les capacités des institutions publiques et privées, ainsi que des porteurs de projets individuels par le biais des publications, conseils, formations et conférences ; (iv) fédérer, représenter et promouvoir les intérêts professionnels, moraux, économiques et juridiques des acteurs africains de la veille et de l’intelligence économique ; (v) apporter au public la garantie que chaque adhérent du Centre est reconnu comme professionnel par ses pairs, qu’il n’a pas été pénalement condamné par la Justice, et qu’il s’est engagé à respecter la charte d’éthique de la profession édictée par le CAVIE.

La Rédaction (avec le CAVIE)

Dans la même catégorie :

Un Centre de Veille et d’Intelligence Économique pour 54 États

Le renseignement humain au cœur du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Économique

Le CAVIE désigne ses représentants dans 21 pays

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici