[Africa Diligence] La consommation d’énergie au Rwanda connaît un changement rapide au début du 21ème siècle. L’étendue du réseau électrique est limitée et concentrée principalement à proximité de Kigali. La majeure partie du pays utilise le bois de chauffage comme principale source d’énergie. Avec son infrastructure électrique faible, le Rwanda enregistre néanmoins un niveau élevé de consommation en énergie renouvelable.

 L’énergie solaire génère plus de 7% d’électricité dans le pays. Le pays est en pleine expansion rapide de son réseau électrique et de nombreuses nouvelles usines sont proposées ou en construction. Le Rwanda envisage passer de 45 MW de puissance au réseau en 2006 à 563 MW en 2018 et peut importer jusqu’à 450 MW supplémentaires des pays voisins. De plus, il installe de petites unités solaires dans tout le pays pour assurer l’électricité à des bâtiments qui ne sont pas reliés au réseau national ou pour faire face à des pannes de courant. À l’heure actuelle, le gouvernement prévoit d’amener l’accès à l’électricité à 70% de la population d’ici à 2018, contre 22% en décembre 2014. La biomasse est la source d’énergie la plus importante utilisée par le bois de chauffage et les déchets agricoles pour la cuisson. En 2014, cela représentait 85% de la consommation d’énergie au Rwanda. La première usine de 15 MW était prévue en ligne en 2015 avec la deuxième, une usine de 80 MW, prévue en 2017.

Bien que le Rwanda ait des réserves de pétrole brut et de gaz naturel près du lac Kivu, en 2014, il n’y a pas eu de production de ces ressources et la demande a été satisfaite par les importations. Le projet KivuWatt est un projet énergétique visant à extraire le gaz naturel dissous dans le lac Kivu et à utiliser le gaz extrait pour générer de l’électricité.

 En 2016, la centrale opérationnelle de 25 MW est capable de fournir suffisamment d’énergie à 45 000 personnes au Rwanda. Le projet d’expansion en cours devrait ajouter 26 millions de tonnes de capacité de production dans sa première phase et éventuellement augmenter jusqu’à 100 MW dans les années à venir. Le pipeline des produits pétroliers Kenya-Ouganda-Rwanda transporterait le pétrole entre ces pays s’ils étaient construits.

La production électrique représentait 4% de la consommation d’énergie dans le pays en 2014, avec 53% de l’électricité produite par l’hydroélectricité. Début 2015, les centrales électriques connectées au réseau du Rwanda fournissaient 154 MW.

L’utilisation de l’énergie solaire hors réseau a augmenté à mesure que les prix des panneaux solaires ont chuté et de nombreuses zones ne s’attendent pas à des connexions de grille dans un proche avenir. La première ferme solaire à économie d’utilité en Afrique subsaharienne en dehors de l’Afrique du Sud est l’usine de 8,5 MW du village Agahozo-Shalom, dans le district de Rwamagana, province orientale du Rwanda. Il a loué 20 hectares (49 acres) de terres du village qui est un organisme de charité pour abriter et éduquer les victimes de génocide rwandais. L’usine utilise 28 360 panneaux photovoltaïques et produit 6% de l’alimentation électrique totale du pays. Le projet a été construit avec le financement et l’expertise américains, néerlandais, norvégiens, finlandais et britanniques.

 

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici