[Africa Diligence] Le ministère de l’Agriculture du Burkina Faso a organisé vendredi 6 septembre 2019 à Ouagadougou, un atelier de lancement du Projet d’Appui à la Transition Agro Ecologique (PATAE). Deux points ont servi d’appui à cette rencontre qui a révélé les opportunités cachées de cette niche.

La tenue de cet atelier très attendu sur le PATAE s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de techniques et de technologies éprouvées d’approches d’agro écologie dans notre pays, a affirmé le Secrétaire Général du ministère en charge de l’Agriculture, Lamourdia Thiombiano. Durant cette séance de travaux, les différents acteurs du domaine ont partagé les grandes lignes du PATAE et des projets sélectionnés du Burkina Faso. Ces projets sont portés au Burkina Faso par l’ONG Action Contre la Faim (ACF), l’ONG Terre Verte Burkina et l’Union Provinciale des Producteurs Agricoles du Houet (UPPA), a-t-il ajouté.

Le Projet d’appui à la transition agro écologique vise à lutter contre la pauvreté des populations vulnérables, améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, renforcer la résilience des exploitations familiales face aux effets des changements climatiques et à leurs conséquences tout en favorisant des processus de préservations et de restauration de l’état des écosystèmes cultivés et naturels.

Le projet a été mis en œuvre par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) de concert avec l’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation (ARAA). Ce projet couvre cinq pays de la CEDEAO (Burkina Faso, Cote d’Ivoire, Mali, Sénégal et le Togo). Il est financé par l’Agence Française de Développement (AFD) à hauteur de quatre million six-cent mille (4 600 000) euros.

Le lancement technique du Projet d’appui à la transition agro écologique a vu la participation du Représentant permanent de la CEDEAO au Burkina Faso, monsieur Mohamed Diakité, des représentants des organismes sous régionaux et des autorités administratives du Burkina Faso.

La Rédaction (avec le Portail du Service d’Information du Gouvernement Burkinabè et HMB)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici