[Africa Diligence] En Afrique centrale et de l’Ouest, le marché de la distribution cinématographique en salle s’est effondré en 10 ans. Entre 2005 et 2015, le chiffre d’affaires a été divisé par 70, provoquant la disparition quasi-totale des salles de cinéma dans les grandes capitales africaines. Les interviews de Knowdys projettent un autre film.

Pratiquement relégué aux oubliettes par les produits de substitution (TV, DVD, téléchargements gratuits et/ou illégaux, débits de boissons, etc.), le cinéma en salle ne représente plus qu’un vague souvenir pour les nostalgiques du grand écran, pourrait-on croire. A tort. Les investigations de Knowdys Consulting Group présentent un film sans commune mesure avec le scénario que l’on pourrait s’en faire a priori. Les résultats montrent clairement que les salles de cinéma peuvent/vont rouvrir en Afrique centrale dans les 10 prochaines années pour répondre à la demande croissante des classes moyennes en matière de divertissements collectifs. Grande consommatrice de technologie, de culture et de luxe, cette cible en croissance regarde moins la télévision et est moins exposée à l’offre des snacks bars que les moyennes nationales.

¾ des urbains interviewés se déclarent prêts à fréquenter les salles obscures au moins deux fois par mois si i) elles étaient situées dans un rayon de 10 km, ii) projetaient les derniers films produits et iii) pratiquent des prix abordables au regard du pouvoir d’achat local. Si la préférence (4/5) va aux productions hollywoodiennes, plus de la moitié des personnes interrogées seraient disposées à regarder le cinéma africain (et surtout nigérian) sur grand écran.

Pour accompagner les opérateurs publics et privés dans leur participation à la renaissance du marché cinématographique sur grand écran en Afrique centrale, les consultants en intelligence économique et due diligence de Knowdys permettent d’accéder aux réseaux et aux profils des principaux acteurs exerçant ou ayant exercé dans les pays suivants : 1. Cameroun, 2. Congo, 3. Gabon, 4. Guinée équatoriale, 5. Nigeria. Ces travaux sont complétés par des informations précises sur les parcours des principaux dirigeants du secteur.

Les stratégies africaines à moyen et long termes des majors étrangers (tels que Gaumont, Pathé et UGC) sont également présentées. Dans les notes et rapports générés à la demande, les lecteurs découvriront les tendances actuelles et futures du marché, ainsi que les dernières normes du secteur, pays par pays. Les clients y trouveront par ailleurs les cartographies et décryptages réalisés par les analystes de Knowdys grâce aux interviews des autorités locales compétentes, des professionnels du marché et des spécialistes du secteur.

Cette enquête porte sur les trois principaux segments d’activités que sont la production, la distribution et l’exploitation de salles. Particulièrement documentée, elle révèle à quel point la réalité du marché peut avoir plus d’imagination que la fiction des analyses rapides. Grâce à Knowdys Database, les clients y trouveront en prime le classement des films préférés des consommateurs locaux, une évaluation des films les plus piratés, ainsi que le nombre de courts et longs métrages produits dans chaque pays de janvier 2005 à janvier 2015.

Construite depuis une demi-douzaine d’années, et mise à jour (7 jours/7), grâce à des données et à des informations provenant des recherches primaires et secondaires, des bases de données commerciales et des décryptages effectués en interne par des experts en business intelligence, Knowdys Database est l’allié des gouvernements locaux et des entreprises actives au sud du Sahara. Pour booster la compétitivité des acteurs économiques locaux et internationaux sur les marchés africains, Knowdys surveille (24h/24) et produit des notes et rapports à haute valeur ajoutée dans 12 secteurs clés : agroalimentaire, assurance, aéronautique, automobile, énergies, banques, BTP, défense, éducation, industrie pharmaceutique, matières premières et Télécoms.

Pour plus d’informations : welcome@knowdys.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici