[Africa Diligence] Lorsqu’on est une jeune femme leader, originaire du Nigéria, et diplômée de Harvard, l’analyse que l’on fait de l’émergence africaine est forcément singulière. Et si Nneka Ezeigwe devenait la future Angela Merkel de la première puissance économique d’Afrique ? #MoiPrésident prend les paris en présentant l’intrapreneure à qui la vie n’offre qu’une seule alternative : monter les plus hauts sommets.

Titulaire d’un MBA de Harvard Business School en 2015, Nneka Ezeigwe est également diplômée d’Imperial College London où elle a suivi des études en ingénierie chimique en 2010. De retour au Nigéria après avoir également travaillé pendant 3 ans aux États-Unis, elle rejoint une aventure passionnante – Flint Atlantic – initiée avec pour objectif de structurer et dynamiser le secteur de la santé au Nigéria en particulier, et en Afrique en général.

Parallèlement, elle évolue au sein de la branche “Fonds d’investissement à impact social” (Impact Investing Fund). Parlant de cette structure elle déclare « Nous initions, conseillons et finançons des projets innovants à fort potentiel dans le secteur de la santé au Nigéria. »

Passionnée de littérature et de culture, elle a récemment co-fondé OmenaLab, l’une des premières plateformes d’accompagnement des entrepreneurs culturels en Afrique. C’est dire si le panafricanisme entrepreneurial est au cœur de sa vision de l’émergence. A ceux qui se demandent comment ce profil, à la Merkel, peut arriver à la tête de l’Etat fédéral du Nigéria, un conseil : lisez #MoiPresident, dès sa parution, dans les meilleures boutiques en ligne.

Artistes, avocats, politiques, universitaires, entrepreneurs, écrivains, journalistes, les jeunes leaders africains de l’édition 2015 de #MoiPresident ont été rigoureusement sélectionnés par Africa Diligence en raison de leur leadership et de la traçabilité de leur parcours exceptionnel. Ressortissants de 26 pays, ils ont l’ambition et le pouvoir de changer le monde en contribuant à l’émergence de l’Afrique. Le livre #MoiPresident est à paraître le 1er décembre 2015.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici