[Africa Diligence] Les états généraux de l’intelligence économique africaine des 29 et 30 avril 2019 au King Fadh Palace Hotels de Dakar, ont été l’occasion, pour le Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) de décerner le Trophée d’Excellence de la Compétitivité Africaine à l’Institut Parlementaire d’Afrique (IPAY) de Yaoundé.

Pour Guy Gweth, président du CAVIE et membre de la House of Pubic Affairs de l’université Paris Dauphine, « l’IPAY est précédé d’un héritage qui raconte une belle histoire. » En recevant son Trophée, la directrice de l’IPAY, Madame Hélène Ndongo-Seh, épse. Noukong, a dit sa gratitude au CAVIE et assuré des dispositions de son établissement à étendre son leadership au niveau continentale au profit des parlements africains.

L’IPAY est l’héritier du CEFAP créé en 1995 au sein de l’Assemblée nationale du Cameroun à la faveur de la signature des actes constitutifs par son président pour répondre aux besoins en formation de son personnel et de celui des autres parlements du continent.

Au plan général, la démocratie et l’état civil les droits de l’homme constituent aujourd’hui l’incontournable triptyque en politique des temps modernes. Les Etats et les organisations internationales les considèrent comme les standards et normes de référence de la bonne gouvernance. Le consensus actuel est que la bonne gouvernance joue un rôle moteur dans l’essor des pays en développement. La charte africaine de la démocratie des élections et de la gouvernance en tant qu’instrument juridique de l’acte constitutif de l’Union africaine considère le renforcement des capacités des parlements comme un élément déterminant de l’implémentation d’une véritable gouvernance politique en Afrique.

Au plan spécifique L’IPAY répond à de nombreuses sollicitations en termes de formation et de renforcement de capacités des pays de la CEMAC et de la CDEAO et au-delà et s’appuie sur des partenariats de longue date avec l’ENA de Paris ou le Pôle finances publiques de Dakar à travers la coopération française à Yaoundé. L’institut a une vocation panafricaine et bilingue qui offre désormais un catalogue de formations à l’intention des parlements du continent.  Pour y parvenir, l’IPAY s’appuie sur des partenariats institutionnels tels que l’Assemblée parlementaire de la francophonie, l’UNESCO, le CAFRAD et l’ENAP du Canada.

Initiés par monsieur Guy Gweth, président exécutif du CAVIE, les Trophées d’Excellence de la Compétitivité Africaine distinguent, à compter de 2019, des acteurs dont la trajectoire exceptionnelle témoigne des valeurs du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici