[Africa Diligence] Sous la houlette de leurs chefs d’Etat et/ou de gouvernement, plusieurs délégations africaines fréquentent les capitales étrangères pour vanter les mérites de leur pays aux investisseurs. Des opérations sans garantie de résultats palpables sur le terrain. Le président Macky Sall a-t-il différemment en Pologne ?

Dès son arrivée à Varsovie, Macky Sall a justifié la présence des membres du secteur privé sénégalais dans la délégation gouvernementale qui l’accompagnaient pour sa visite officielle en Pologne par la volonté d’explorer les opportunités d’affaires entre les deux pays. Le volume des échanges commerciaux entre la Pologne et le Sénégal a enregistré « une forte croissance » de l’ordre de 20% en 2016, un score qui semble assez bon les Polonais, un peu moins aux yeux du président Macky Sall pour qui la marge de progression reste considérable.

« Je suis très heureux de voir pratiquement tout notre secteur privé national ici présent à l’occasion de cette visite de deux jours pour explorer, avec nous, les opportunités d’affaires entre Polonais et Sénégalais », a-t-il déclaré d’entrée de jeu. Le président de la République était accompagné de ministres, de députés, de conseillers départementaux, de membres du Conseil économique, des hommes d’affaires Cheikh Amar, Baïdy Agne, Baba Tandian, du directeur général du Port autonome de Dakar, Cheikh Kanté… pour ne citer qu’eux.

Durant sa visite, le chef de l’État sénégalais s’est entretenu, en tête-à-tête, avec son homologue polonais, Andrzej Duda, au palais présidentiel, pour explorer les différents domaines de coopération, avant d’assister à une cérémonie de signature d’accords bilatéraux.

Au final, les échanges du président Macky Sall avec son homologue polonais, la Première ministre et les membres de son gouvernement ont principalement porté sur les opportunités d’affaires dans des secteurs tels que l’agriculture, l’agro-industrie, l’économie maritime, etc. Les opérateurs économiques sénégalais, quant à eux, ont profité du Forum économique organisé à cette occasion pour rencontrer les entrepreneurs et chefs d’entreprises polonais.

Les experts en intelligence économique et diplomatie d’affaires font remarquer que des garanties institutionnelles existent pour promouvoir les investissements polonais au Sénégal. Entre autres instruments, ils citent : le programme « Go Africa » dont le but est de booster le commerce et les investissements avec le continent africain, et avec le Sénégal en particulier.

La Rédaction (avec APS et Knowdys Database)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici