[Africa Diligence] Le Malawi est en train de reconstruire son image en tant que destination d’investissement et se positionne comme un pays favorable aux entreprises. Le large éventail de réformes incitatives couplé avec la cohérence des politiques publiques améliore l’environnement des affaires. La renaissance économique est à portée de main.

Le système fiscal du pays comprend :

  • L’impôt sur le revenu des personnes physiques qui est progressif avec des taux allant de 0% à 30%
  • L’impôt sur les sociétés qui est scindé en deux. Les sociétés constituées localement payent un taux de 30%, tandis que les sociétés constituées à l’extérieur du pays et filiales sont assujetties à un taux de 35%
  • Le taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) qui est de 16,5%.

Incitations à l’investissement

Les incitations à l’investissement au Malawi sont principalement fiscales : recettes publiques sacrifiées par les allégements fiscaux et des concessions, des rabais industriels, des exemptions spéciales et des retenues. Les incitations fiscales générales accordées sont :

  • Allocation de placement de 100%, ce qui permet des coûts de capital à déduire du revenu imposable, sur les dépenses admissibles pour les nouveaux bâtiments et les machines
  • Déduction pour placements jusqu’à 40% pour les bâtiments utilisés et les machines
  • Indemnité d’investissement de 50% pour les coûts de formation de qualification
  • Indemnité d’investissement de 100% pour les entreprises, ce qui permet une déduction de tous les frais de fonctionnement, pendant les 25 premiers mois des opérations manufacturières
  • Allocation supplémentaire d’investissement de 15% pour les investissements dans les zones désignées du pays, telles que des sites industriels de Kanengo, Chirimba et de Luwinga
  • Libre rapatriement des dividendes, bénéfices et des redevances.

Les IDE en chiffres

Le Malawi souffre d’une grave crise liée à un manque de réserves de change. En 2013, la monnaie nationale, le kwacha, qui était surévaluée, a été fortement dévaluée, perdant près de la moitié de sa valeur face au dollar. L’enclavement géographique du Malawi et le mauvais état de ses infrastructures sont des freins importants aux investissements directs étrangers. Le flux d’IDE entrants a brutalement chuté en 2013, passant de 118 millions USD contre 129 millions USD en 2011 et 2012. Le stock d’IDE par contre a connu une nette augmentation 1,164 milliards USD en 2011 puis 1,166 milliards USD et 1,285 milliards USD en 2013.

L’agriculture est le secteur qui attire le plus d’IDE, en provenance d’Afrique du Sud, d’Allemagne et des États-Unis. Bien que touché par la crise, le secteur agricole reste prometteur. Ce dernier assure 90% des recettes d’exportation du pays, grâce au tabac qui représente à lui seul les deux tiers de ces recettes.

L’effondrement passager des cours des matières premières a aussi affecté la production d’uranium, mais la prospection de terres rares près du Lac Malawi est prometteuse et pourrait attirer de nouveaux investissements dans le secteur minier, tandis que des explorations laissent espérer l’existence d’un gisement pétrolier, également dans cette zone.

Environnement des affaires

L’État a mis en place des mécanismes institutionnels pour orienter et coordonner les réformes du climat des affaires. La Stratégie nationale d’exportation (SNE) fait partie des initiatives récemment lancées afin de favoriser le développement du secteur privé. La loi sur les partenariats public-privé (PPP) a été adoptée en 2011, et la commission sur les PPP a par la suite été créée au sein du MITC.

L’État a récemment relancé sa réforme de la réglementation en ciblant les indicateurs Doing Business. En 2013, le Parlement a adopté neuf lois visant à réduire le coût de la pratique des affaires au Malawi, dont le Business Registration Act, le Companies Amendment Act, le Business Licensing Act, l’Investment Promotion Act et le Companies Bill. Le Business Licensing Act simplifiera la procédure de création d’entreprise car il introduit une licence d’exploitation unique, et le Company Amendment Act vise à rationaliser le processus de constitution en société. Le Parlement a également promulgué l’Investment Promotion Act qui crée un guichet unique au sein du Centre pour le commerce et l’investissement du Malawi (Malawi Investment and Trade Centre – MITC).

Un accès aux marchés internationaux

Le Malawi a un accès préférentiel aux marchés régionaux et mondiaux tels que COMESA, SADC et AGOA (États-Unis) qui comptent plus 800 millions de consommateurs.

Gaétan Awa (Avec Knowdys Database, PEA, MITC, MRA et MIPA)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici