[Africa Diligence] le numérique n’est pas l’ennemi de l’ordre public. Au contraire, le premier peut contribuer efficacement au renforcement du second. De plus, la maturité numérique d’un pays est étroitement corrélée à une hausse sensible du revenu réel par habitant, gage de stabilité sociale. C’est ce qu’on observe dans les banques et la santé.

Avec le numérique, la banque cessera d’être un lieu pour ne rester qu’un service

D’après Knowdys Database, 70% de Subsahariens n’ont pas de compte bancaire formel, et ce n’est pas un drame. Car dans tous les cas de figure, au moins 90% seront dotés de portefeuille mobile à l’horizon 2025, avec des gains de l’ordre de 20 milliards USD au profit des services financiers.

Avec la montée en puissance du numérique en Afrique, la banque cessera d’être un lieu pour ne rester qu’un service. Le Rwanda est un bel exemple pour montrer à quelle vitesse les usagers africains peuvent délaisser l’utilisation des espèces pour privilégier les transactions effectuées par voie électronique.

Dans ce pays, les innovations enregistrées dans le secteur du numérique au cours de la décennie écoulée ont pratiquement ouvert la voie à une économie sans numéraire. Pas étonnant dans un État (6ème du Top 10 africain des nations les plus performantes en matière de TIC) qui ambitionne de connecter 95 % de sa population à Internet d’ici 2017.

Oui, une application pourra faire office d’aide-soignante grâce au numérique

Les investigations menées par Knowdys en Afrique centrale et de l’Ouest au cours des trois dernières années montrent que le télé diagnostic pourrait aider à examiner efficacement ¾ des malades en zone rurale.

Plus de 4/5 des spécialistes interrogés par les enquêteurs estiment que l’introduction du numérique pourrait permettre de réduire les dépenses de santé à hauteur de 25%. En plus des examens médicaux, une application pourra faire office d’aide-soignante grâce au numérique en rappelant par exemple les heures de prises de médicaments au patient par sms.

D’après différentes études, l’apport du numérique dans les soins de santé en Afrique pourrait générer des gains oscillant entre 90 et 190 milliards USD.

Les retours d’expérience de Knowdys dans le secteur de la santé en Afrique de l’Ouest et du centre montrent que les cabinets et laboratoires de recherche utilisant le numérique dans leurs activités ont connu une croissance 2,5 fois plus rapide et ont créé 3 fois plus d’emplois stables que les autres entre 2010-2014.

Extrait du rapport « 10 chantiers où le numérique va tout changer en Afrique » par Knowdys Consulting Group.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici