Dakar, Senegal 06 September 2012 Mr. Victor Gorom Ndiaye Photo: Ezequiel Scagnetti

[Africa Diligence] « Je ne regarde pas l’Afrique par le prisme des guerres, de la pauvreté, des famines et des maladies, mais comme le dernier endroit au monde qui dispose d’un potentiel de développement en ce début du 21e siècle ». Victor Ndiaye est le PDG de Performances Group qui célèbre ses 20 ans d’existence. À cette occasion, notre rédaction analyse les raisons du succès du plus gros cabinet de conseils en Afrique francophone.

Pionnier sur le marché local du conseil en Afrique subsaharienne.

Enfant prodige sélectionné parmi les trois meilleurs élèves de seconde du Sénégal, Victor Ndiaye part étudier au Collège du monde uni, au Pays de Galles (Royaume-Uni). Il fait ses classes préparatoires au lycée Louis-le-Grand, puis entre à HEC (école des Hautes études commerciales) à Paris, avant d’étudier dans les universités en Allemagne et aussi États-Unis (Université de Berkeley). Après huit ans de conseil en management stratégique, Victor Ndiaye décide de rentrer au Sénégal où, en 1995, il fonde Performances Group. Le pays est en plein ajustement structurel. Il n’y a pas de marché local du conseil en Afrique subsaharienne, en dehors des études financées par les bailleurs de fonds. « Je me suis lancé entièrement avec mes propres ressources, sans l’aide financière de personne. Les premières années ont été extrêmement difficiles. Ce fut un long chemin de labeur et de sacrifices, mais la persévérance a fini par payer. » se rappelle Victor Ndiaye.

Un réseau panafricain d’experts multi-sectoriels

Leader sur le marché du conseil stratégique aux entreprises en Afrique francophone, Performances Group plaide pour la valorisation de l’expertise locale africaine. Le cabinet s’appuie sur un réseau d’experts sectoriels pointus, constitué de plus d’une centaine d’experts et de consultants. Outre Dakar, le cabinet est également présent au Mali, au Cameroun, en Ethiopie, en Afrique du Sud, en Guinée équatoriale ou encore en Mauritanie.

Un portefeuille client imposant

À ce jour, Performances Group déclare avoir réalisé 500 missions, dont les deux tiers sont financés par des clients africains. Parmi eux, on retrouve des grandes banques (CBAO, BOAD, BEAC), des sociétés de télécommunications (SONATEL, SENTEL), des sociétés d’eau et d’électricité mais aussi de grandes institutions comme l’Union Africaine, la CEMAC, l’UEMOA, l’ONUDI ou encore la Banque mondiale. Pour Victor Ndiaye, la plus grande réussite de Performances Group « c’est d’avoir bâti en une décennie, en Afrique, un cabinet qui correspond aux normes internationales. Le conseil est d’abord un métier “industriel”, où l’expérience accumulée doit être immédiatement formalisée, diffusée et réutilisée dans chaque nouvelle mission. Quand un client achète une journée de conseil, il n’achète pas le savoir-faire d’un individu. Il achète l’accès à un réseau de compétences et un savoir-faire longuement accumulé ». Un conseil en or pour faire du… conseil.

 La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici