[Africa Diligence] Organisé par Tunisia-Africa Business Council (TABC), partenaire stratégique du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE), le Financing Investment & Trade in Africa (FITA) se tiendra à Tunis les 5-6 février 2019. Un millier de décideurs et cadres, environ, sont attendus.

La première édition du FITA, sous le haut patronage du chef du gouvernement et en partenariat avec le ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, le ministère du Commerce et le ministère des Affaires Etrangères, a connu un succès éclatant. TABC organise la deuxième édition de la conférence internationale de FITA, les 05 et 06 février 2019, à l’hôtel Laïco Tunis.

Cette conférence créée autour des mécanismes de financement des opérateurs africains, avec, en toile de fond, le rôle de l’intelligence économique dans le renseignement et la sécurisation des investisseurs en Afrique, aura plusieurs objectifs :

  • Faire un état de l’art du financement du commerce et de l’investissement, que ce soit en Tunisie ou en Afrique.
  • Présenter les offres et mécanismes de financement sur le continent africain.
  • Créer un espace d’opportunités et de rencontres entre organismes panafricains de développement économique, banquier, capital-risqueur, fonds d’investissement et experts.
  • Faire présentation de solutions financières alternatives émergentes – capital développement, crowdfunding, assurance-crédit – pouvant intervenir en complément de l’offre bancaire traditionnelle Africaine.
  • Organiser un rapprochement entre les banques Tunisiennes et leurs homologues panafricains pour faciliter l’accès aux services financiers en Afrique.
  • Servir de cadre de networking et de partenariat entre les opérateurs économiques à la recherche de fonds et les bailleurs de fonds.

Cette deuxième édition sera aussi l’occasion pour quelques pays subsahariens de présenter leurs plans de développement économique, les projets d’investissements structurants, en particulier en PPP, ainsi que les modalités de financement.

En présence des institutions financières panafricaines et des opérateurs économiques, des workshops pays seront organisés permettant de développer des synergies. En effet, de nombreux gouvernements africains ont engagé une politique volontariste qui vise à encourager et à favoriser l’implication du secteur privé dans le financement des projets structurants d’état.

Des opportunités à saisir pour le secteur privé seront présentées en marge du FITA, en présence des institutions financières internationales. Un focus sur des stratégies tripartites de la Tunisie avec l’Allemagne, la Chine ou la France, seront débattus en marge de cette conférence pour financer la pénétration des marchés subsahariens.

De l’avis des organisateurs, l’édition 2019 du FITA devrait accueillir un millier de cadres et décideurs africains, plusieurs ministres en charge de l’investissement, de la coopération internationale et du commerce africain, sont attendus à cette deuxième édition, ainsi que les patrons des institutions financières panafricaines et internationales, des CEO et des experts réputés, pour réfléchir ensemble sur les meilleurs moyens d’enrichir les dispositifs et techniques de financement à même de soutenir le développement attendu du commerce et de l’investissement intra-Africain.

A noter que TABC et le Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) ont signé, en mars 2019, un partenariat stratégique en vue d’une meilleure lisibilité des marchés africains au profit des Etats et des opérateurs économique du continent.

La Rédaction (avec TABC et CAVIE)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici