(Africa Diligence) Face à la crise, les ministères tunisiens du Tourisme et de l’Agriculture ont décidé la mise en œuvre d’un accord exceptionnel en vue d’exploiter les sites agricoles à d’autres fins. Les touristes devraient se régaler,  mais que vont devenir les agriculteurs?

La réglementation prévue, à cet égard, contribuera à la diversification du produit touristique et à l’exploration de nouveaux créneaux, de manière à créer des emplois dans les régions, notamment pour les diplômés du supérieur. Elle contribuera également à l’attraction des touristes vers les régions intérieures et promouvra le tourisme écologique et rural.

D’ailleurs, le ministère du Tourisme œuvre à inciter les investisseurs à créer des unités touristiques au sein des exploitations agricoles sous forme de gîtes ruraux d’une capacité d’accueil réduite. Ces projets ne vont pas changer la vocation des terres agricoles, mais au contraire contribuer à la promotion du produit agricole tunisien et le faire mieux connaître auprès des touristes.

De son côté, le ministère de l’Agriculture est en train de répertorier les sites qui pourraient servir à la réalisation de ces projets et d’étudier les propositions du ministère du Tourisme.

Dans ce cadre, une action commune entre les deux départements et une stratégie qui promeut de nouveaux produits touristiques outre le balnéaire seront lancées.

(Avec LM)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici