[Africa Diligence] Aux yeux des analystes, 2018 n’a pas été une année particulièrement florissante pour l’industrie tunisienne. La production a reculé de 0,5% par rapport à l’année précédente, plombée notamment par la chute de la production du pétrole et les industries chimiques.

Malgré un bon cru dans les industries agroalimentaires (en hausse de 4,5%), mécaniques (1,6%), textile et cuir (+1,2%), la production industrielle en Tunisie a connu un léger recul de 0,5% en 2018, par rapport à l’année précédente, rapporte Xinhua citant l’Institut national des Statistiques (INS).

Cette contre-performance a été particulièrement favorisée par la baisse de production de pétrole (-11,3%) et des industries chimiques (-8,6%), mais aussi celle des produits dérivés miniers non générateurs d’énergie (13,1%), ainsi que celle des phosphates et dérivés (-2,1%), entre autres.

Des résultats peu encourageants dans un contexte où le gouvernement avait considérablement parié sur les industries manufacturières pour soutenir une croissance à 3% en 2018. Finalement, cette dernière est de 2,5%.

La Rédaction (La Tribune Afrique)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici