[Africa Diligence] Ça y est ! Volkswagen a décidé de reprendre la production de voitures au Kenya, au quatrième trimestre 2016, afin de vendre plus de véhicules en Afrique de l’Est. Le marché local reste dominé par des importations de seconde main à bas prix en provenance de pays tels que le Japon. Comment le groupe allemand entend-il procéder ?

Après une pause de quelque 40 ans, le constructeur allemand établira un site d’assemblage dans le pays, destiné, dans un premier temps, à la production du modèle Vivo, a déclaré le président kenyan Uhuru Kenyatta et Thomas Schafer, patron de la filiale sud-africaine de Volkswagen.

Le constructeur allemand est habitué à produire des véhicules dans des pays émergents mais le marché automobile kenyan est dominé par des importations de seconde main à bas prix en provenance de pays tels que le Japon.

Volkswagen, qui a assemblé des voitures au Kenya dans les années 1960 et 1970, viendra grossir les rangs d’autres constructeurs déjà présents dans le pays, dont Isuzu, Toyota, Nissan et Mitsubishi.

Aucun détail n’a été fourni, ni sur l’investissement que nécessitera le site, ni sur sa capacité de production. Mais AfricaDiligence.com y reviendra prochainement.

George Obulutsa et Benoit Van Overstraeten

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici