[Africa Diligence] Le e-commerce en Afrique est un secteur en plein boom depuis ces dernières années. Il s’agit de l’utilisation d’un média électronique pour la réalisation de transactions commerciales. En d’autres termes, c’est tout ce que fait le commerce traditionnel, dont, naturellement, le paiement qui clôt l’achat, mais en plus rapide et beaucoup plus facilement.

Le géant mondial de la messagerie s’allie à e-commerce MoneyAfrica dans le cadre de sa conférence annuelle sur le commerce électronique. Objectif: mieux vulgariser l’usage du e-commerce dans les transactions commerciales en Afrique.

DHL Express Sub-Saharan Africa, filiale africaine du géant mondial du transport, continue de miser sur le commerce électronique. La société a récemment annoncé son partenariat avec e-commerce MoneyAfrica, dans l’optique de mieux préparer son événement annuel «DHL e-commerce MoneyAfrica Conference & Exhibition» (Confex). Cet événement est prévu les 14 et 15 mars  dans la ville du Cap, en Afrique du Sud. «La conférence DHL e-commerce MoneyAfrica Confex s’est imposée comme l’une des principales occasions permettant de réunir les intervenants des secteurs africains de la technologie financière et du E-commerce», se réjouit l’opérateur dans un communiqué. L’événement comprendra des présentations et le partage de connaissances d’un large panel de leaders d’opinion africains et internationaux afin de permettre aux participants de formuler des stratégies novatrices en vue de débloquer davantage d’opportunités sur le continent. Les délégués de certaines sociétés d’envergure dans les secteurs des technologies, de la vente au détail, des opérations bancaires et juridiques seront également présents.

Logistique express

La Confex de cette année comprend également une sélection de cours conçus pour les PME qui cherchent à développer leurs capacités en matière de commerce électronique. Les cours offriront une orientation pratique et immédiatement applicable fournie par des experts de l’écosystème du commerce électronique. Steve Burd, vice-président des ventes de DHL Express en Afrique subsaharienne, explique que le partenariat entre DHL et e-commerce MoneyAfrica découle de la grande synergie qui existe entre leurs objectifs. «En tant que leader du marché de la logistique express internationale en Afrique, nous bénéficions d’une vaste expérience directe concernant l’impact positif que le commerce électronique peut exercer sur le continent». Il ajoute que le développement du commerce électronique en Afrique continue de débloquer de grandes possibilités de croissance. «Historiquement, le commerce international était souvent négligé ou ignoré par les entreprises en démarrage et les PME, en raison de sa complexité perçue. Mais si vous avez le bon partenaire, le commerce international peut se dérouler sans tracas».

772 millions d’euros

Le cabinet international PwC a récemment publié un rapport indiquant que les abonnements mobiles en Afrique subsaharienne sont passés de 174 millions en 2007 à environ 772 millions en 2016. Cela correspond à une croissance de 344% en moins de dix ans, plus de trois fois supérieure au taux de croissance de la téléphonie mobile dans le reste du monde. En outre, selon le portail d’études Statista, les recettes du commerce électronique en Afrique et au Moyen-Orient s’élevaient à plus de 16 milliards de dollars en 2017 et devraient augmenter de 11,7% par an dans ces deux régions.

La Rédaction (avec Oumar Baldé)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici