Ils adoptent un enfant de 6 ans rejeté par tout le monde et découvrent le pire 12 ans plus tard

L’adoption d’enfant résulte souvent d’un long parcours et les parents adoptifs découvrent parfois l’incroyable, même après 12 ans.

© Africadiligence.com - Ils adoptent un enfant de 6 ans rejeté par tout le monde et découvrent le pire 12 ans plus tard

Les motivations pour adopter un enfant ne se limitent pas à quelques possibilités. En effet, il existe de multiples raisons qui poussent des parents à se lancer dans l’adoption. Ce processus comporte de nombreux obstacles et peut durer de longues années.

Quand les procédures aboutissent, les parents pensent être au bout de leurs peines. Pourtant, une autre aventure ne fait que commencer.

L’avenir d’un enfant en jeu #

Adopter un enfant constitue une décision plus qu’importante. En effet, cela engage beaucoup de responsabilités, mais inclut également l’avenir d’un enfant. En France, 9 000 parents par année font le choix difficile de se lancer dans ce parcours de combattant. Cependant, vouloir ne veut pas toujours dire pouvoir le faire.

À lire Ces retraités mariés depuis 50 ans sont forcés de faire une chose déchirante pour survivre

Plusieurs conditions se juxtaposent avec l’adoption. La première condition consiste à se sentir prêt. La seconde étape se résume à effectuer les démarches nécessaires pour disposer d’un agrément en commençant par remplir la demande.

Ensuite, le reste revient à posséder les critères demandés pour l’enquête matérielle et sociale. Maintenant, l’adoption se fera-t-elle ici ou à l’international ?

Que se passe-t-il pour l’enfant ? #

Le statut d’enfant adoptable s’obtient après accord de l’État. L’État les prend sous tutelle et ils sont suivis par un Conseil de famille. On place les enfants adoptables dans des foyers ou des familles d’accueil. Ils y attendent leur sort. Certains enfants ne font que passer dans ces endroits, mais d’autres y vivent presque toute leur adolescence.

L’état d’esprit d’un enfant adopté varie donc d’un cas à un autre. Certains enfants réussissent à prendre leurs marques dans ces foyers et d’autres veulent en sortir au plus vite.

À lire Un policier obligé d’arrêter sa fille, elle va se venger de façon diabolique

La réalité fait que ces enfants restent marqués à vie. Ils portent tous des séquelles, mais leur étendue change d’un enfant à un autre malgré tout l’amour qu’on leur offre.

Des conséquences importantes chez l’adopté #

Un œil extérieur pourrait penser qu’une fois les démarches effectuées, le conte de fées peut commencer. La réalité ne rejoint pas toujours la fiction. En effet, pour un enfant, vivre dans une famille ne rime pas toujours avec bonheur. Il en résulte même beaucoup de difficultés spécifiques. Celles liées à l’état psychologique de l’enfant reviennent souvent.

Le lien entre les parents adoptifs et l’enfant ne s’établit pas automatiquement malgré toute la bonne volonté du monde. Le blocage peut venir de part et d’autre.

Voilà pourquoi, un suivi psychologique s’avère utile pour les suites d’une adoption. Cet accompagnement se montrera bénéfique tant pour les parents que pour l’enfant. Les premiers temps constituent les moments les plus difficiles.

À lire Retraitée, Iris 84 ans divorcée de Mohamed 39 ans, à nouveau amoureuse d’un homme plus jeune

Cet incident 12 ans après l’adoption #

Pour l’enfant qui fait l’objet de cette histoire, il réussit à établir des liens forts avec ses parents adoptifs. La preuve réside dans ce qui suit. En effet, les parents s’attendent souvent à ce que des problèmes surviennent. Mais ils estiment que passées les premières années, la famille a atteint une certaine vitesse de croisière.

Pour ces parents, le drame survient après 12 ans d’adoption. En effet, ils reçoivent une lettre du père biologique de l’enfant qui demande à le rencontrer. Il dit ne pouvoir se manifester qu’après ce temps, car il a effectué un long séjour en prison. Les surprises ne s’arrêtent pas là : il annonce aussi appartenir à la mafia.

Devant tant de nouvelles, les parents font le choix de les partager avec leur enfant adoptif. Celui-ci accepte alors de rencontrer son père de sang en compagnie de ses parents. La rencontre n’a rien changé des liens qui l’attachent à ses parents. Cette issue heureuse encourage de nouveaux parents dans leur démarche d’adoption.