Un retraité éligible sur 2 ne réclame pas cette aide d’environ 200 € par mois, comment l’obtenir

Plus d'un retraité sur deux se passe de cette aide alors qu'elle peut les aider à mieux vivre au quotidien. Pourquoi s'en passent-ils ?

© Africadiligence.com - Un retraité éligible sur 2 ne réclame pas cette aide d’environ 200 € par mois, comment l’obtenir

Les récentes polémiques concernant la réforme des retraites font oublier à quel point cette période est importante dans la vie. C’est la fin du travail. Les seniors ont enfin du temps pour eux, pour profiter des proches, pour se lancer dans d’autres activités. Et si cela plaît énormément à des millions de Français, d’autres ne peuvent pas s’empêcher d’y penser en frémissant. 

Pourquoi ? Car ils savent qu’ils n’auront pas une pension suffisamment conséquente pour bien vivre. Des milliers de seniors souffrent chaque mois et peinent à joindre les deux bouts. Pour eux, il existe une aide qui permet de gonfler la pension, en moyenne, de 200 euros.

Une aide intéressante pour les retraités #

L’aide en question est l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA). Cependant, certais la connaissent encore sous son ancien nom, Minimum Vieillesse.

À lire Retraite Agirc-Arrco : ce gros changement qui va tout chambouler, votre pension va baisser ?

Malgré ses avantages évidents, l’ASPA présente un taux de non-recours étonnamment élevé. Ce dernier dépasse les 60%. Autrement dit, plus de 300 000 retraités éligibles à cette allocation ne la sollicitent pas.

En conséquence, ces retraités renoncent à une aide mensuelle moyenne de 205 euros, voire davantage pour certains d’entre eux. Depuis le 1ᵉʳ janvier 2024, l’ASPA profite de la même revalorisation que les pensions de base. Soit 5,3%. 

Cette revalorisation porte son montant maximal à 1 012,02 euros par mois pour une personne seule et à 1 571,20 euros pour un couple. Pour espérer percevoir cette aide, le retraité doit avoir plus de 65 ans et vivre en France. Ses revenus ne doivent pas dépasser certains plafonds.

Le retraité doit impérativement en faire la demande #

Il est crucial de noter que les retraités ne peuvent toucher l’ASPA que s’ils en font la demande. Les retraités éligibles peuvent déposer leur demande auprès de leur caisse de retraite ou de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) en utilisant les formulaires Cerfa disponibles en ligne. 

À lire Retraite : mauvaise nouvelle, la fin de cette aide va pénaliser de nombreux Français

N’attendez pas le dernier moment pour le faire. En effet, on vous conseille de faire la demande le plus tôt possible pour éviter tout délai dans le traitement et la réception de l’allocation.

Cette demande doit s’accompagner de certaines pièces justificatives pour l’étude du dossier. Mais ne pensez pas que vous pouvez vous en penser. Sans ça, le retraité ne touchera malheureusement rien. 

Un taux de non-recours impressionnant #

Le taux de non-recours à l’ASPA peut s’expliquer par un manque de connaissance quant à son existence ou à son fonctionnement. Dans un premier temps, les retraités ne font pas la demande s’ils ignorent qu’elle existe. Ensuite, ils peuvent penser que, s’ils sont éligibles, alors ils la toucheront. Mais c’est faux. 

En outre, certains peuvent refuser de s’en passer d’eux-mêmes. Mais pourquoi refuseraient-ils 200 euros en moyenne supplémentaires par mois ? Pour une raison toute simple. L’ASPA est récupérable à la succession. Autrement dit, l’État récupère sa part lors du décès du bénéficiaire. 

À lire Retraite: la mauvaise nouvelle vient de tomber pour votre pension, les retraités concernés

Par conséquent, plusieurs retraités décident de s’en passer pour ne pas léser les descendants. Il est important d’en discuter avec ses proches. En effet, cette aide peut sembler indispensable dans certains cas. En tout cas, elle rend la vie des retraités bien plus sereine et rassurante.