À quel minimum retraite vous avez droit si vous n’avez jamais travaillé et cotisé ?

Même si vous n’avez pas validé tous vos trimestres, vous avez toujours droit à une retraite. On vous dit tout !

© Africadiligence.com - À quel minimum retraite vous avez droit si vous n’avez jamais travaillé et cotisé ?

Pour accumuler des trimestres en vue de sa retraite, il est nécessaire de verser des cotisations sociales sur ses revenus. Et cela, peu importe s’ils proviennent d’une activité salariale ou non. D’ailleurs, il existe même des possibilités de validation de trimestres pour ceux qui ont eu une carrière peu active.

Le minimum retraite pour les individus qui n’ont jamais travaillé #

En France, notre système de retraite repose sur le principe des cotisations. C’est-à-dire, chaque trimestre de travail et les points générés par l’activité professionnelle alimentent le mécanisme. Cela signifie que, théoriquement, l’absence d’activité entraîne l’absence de cotisations.

Cependant, rien n’est perdu même si vous n’avez jamais mis les pieds sur le marché du travail et n’avez donc jamais cotisé. En effet, il existe certaines situations où vous pouvez tout de même ouvrir vos droits à la retraite.

À lire Retraite : attention à cette mauvaise nouvelle à prévoir qui vise le montant de votre pension

Par exemple, avoir accompli au moins 90 jours de service militaire équivaut à avoir cotisé pour un trimestre. De même, être inscrit à Pôle Emploi vous donne droit à six trimestres.

Si vous êtes une femme au foyer sans expérience professionnelle, vous pouvez obtenir des pensions. Et pour ce faire, vous devez vous affilier à l’AVPF (Assurance Vieillesse des Parents au Foyer). Dans certains cas, cette affiliation peut même être automatique. Donc, même si vous n’avez jamais travaillé, il existe des chemins pour sécuriser votre retraite !

Si vous n’avez pas assez cotisé ? #

Si vous avez engrangé au moins un trimestre, vous avez le droit de prétendre à une retraite de base. Et cela, dès l’âge légal de votre départ. Toutefois, méfiez-vous, le montant de cette pension peut s’avérer assez modeste. Ce qui pourrait ne pas vous suffire, surtout en cette période de crise économique.

Cette somme pourrait également subir une décote importante. Et pour cause, le calcul de la pension se fait en fonction du nombre de trimestres validés. Plusieurs facteurs influent entre autres sur le montant minimum de retraite. C’est notamment le cas de la durée d’assurance ou du salaire moyen.

À lire Aide de 1 571 euros pour les retraités : 50% oublient de la demander pour vivre mieux

Heureusement, si votre pension de base est plutôt mince, il existe une solution : demander l’Aspa. De plus, son obtention ne nécessite aucune condition de cotisations. L’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (Aspa) est accessible si vous avez plus de 65 ans.

Vous devez également résider au moins six mois par an en France pour en bénéficier. Et pour un assuré seul, ses revenus mensuels ne doivent pas dépasser 916,78 €. Ce seuil de rémunération s’élève par contre à 1 423,31 € pour un couple de retraités.

Retraite : Voici comment calculer les trimestres #

Pour chaque trimestre d’assurance, vous pouvez penser à trois mois bien remplis. Si vous visez les 120 trimestres cotisés, il suffit de faire un peu de mathématiques décontractées. En divisant ce nombre par 4 (puisque chaque année compte 4 trimestres), on obtient 30 années complètes de cotisation.

Ainsi, atteindre le cap des 120 trimestres cotisés équivaut à 30 ans de travail acharné. C’est le chemin à traverser pour préparer le terrain à une retraite confortable en France. Cependant, gardez à l’esprit que d’autres critères spécifiques au régime peuvent également entrer en jeu dans cette équation !

À lire Retraites Agirc-Arrco : mauvaise nouvelle concernant le montant de votre pension en mars