Majoration de votre retraite jusqu’à 10 % en plus pour cette situation particulière

Une surcote de 10% est disponible pour les retraités de l'Agirc-Arrco, à condition de respecter une règle indispensable.

© Africadiligence.com - Majoration de votre retraite jusqu’à 10 % en plus pour cette situation particulière

Les bénéficiaires de la retraite complémentaire en France ont la possibilité de profiter d’une majoration en fonction de leur situation familiale. Cependant, pour en bénéficier, il est impératif de répondre à l’Agirc-Arrco quand elle transmet un document à remplir. Et ce, dans les délais qu’elle vous laisse.

Deux majorations sont possibles pour certains Français. Ces deux surcotes ne sont pas cumulables, vous percevez la plus intéressante des deux.

Une majoration de sa retraite complémentaire #

La majoration de la retraite complémentaire concerne les salariés du secteur privé cotisant obligatoirement au régime de l’Agirc-Arrco. Toutefois, cette revalorisation familiale de 10 % ne s’applique pas à tous les retraités, mais spécifiquement à ceux qui ont des enfants à charge au moment de leur départ en retraite. Cette surcote est temporaire, mais il en existe une autre qui, elle, ne l’est pas.

À lire Retraite : toutes les aides méconnues ou oubliées que vous pouvez réclamer d’urgence

Autrement dit, la première surcote dure le temps que votre enfant reste à votre charge. La deuxième, de son côté, est définitive si vous avez au moins trois enfants. Même s’ils ne vivent plus chez vous. 

Ces deux surcotes nous viennent de la réforme des retraites. Pour profiter de la surcote de 10%, il faut attendre que le troisième enfant ait 16 ans. Cela prend aussi en compte le décès d’un enfant. Dans ce cas-là, la surcote prend effet à partir du moment où il aurait fêté son seizième anniversaire. 

Comment profiter de cette revalorisation ? #

Pour bénéficier de cette revalorisation, il faut remplir les conditions au moment du départ à la retraite. Si tel est le cas, alors la surcote de 10 % sera automatiquement ajoutée à la pension. 

En revanche, si votre troisième enfant n’a pas encore 16 ans, alors il faut soumettre la demande de majoration après son seizième anniversaire. Vous devez transmettre les documents requis.

À lire Retraite : bonne nouvelle pour 400 000 assurés de l’Agirc-Arrco, à quoi vous attendre

À noter que pour ceux qui touchent la majoration de 5% pour un enfant à charge doivent répondre à l’Agirc-Arrco chaque année. Elle envoie un formulaire d’attestation sur l’honneur à remplir pour vérifier la situation personnelle et celle des enfants. Ce document doit être joint à la demande de retraite complémentaire et est envoyé au mois d’octobre, avec une limite de réponse d’un mois.

Lors de l’envoi du dossier, il est essentiel de joindre des documents indispensables, tels qu’une photocopie de la pièce d’identité, le dernier avis d’imposition sur le revenu, le livret de famille, et une copie de l’acte de naissance. Pour les enfants de 18 à 25 ans, d’autres documents tels que le certificat de scolarité, l’avis d’admission à l’allocation d’insertion, et l’attestation d’inscription à Pôle emploi doivent être inclus. 

Deux surcotes qui se succèdent #

Les parents de trois enfants qui les ont encore à charge au moment du départ à la retraite ne peuvent pas jouir des deux surcotes. En effets, elles ne se cumulent pas. En revanche, elles se succèdent. Ainsi, quand les retraités n’ont plus d’enfants à charge, ils perdent leur droit à la surcote de 5%.

Cependant, ils peuvent bénéficier de la surcote familiale qui concerne ceux qui ont élevé trois enfants. En outre, le passage de relai entre les deux surcotes se fait automatiquement.

À lire Retraite : attention à cette mauvaise nouvelle à prévoir qui vise le montant de votre pension