Permis de conduire : un examen médical sera bientôt obligatoire tous les 15 ans ?

Le maintien du permis de conduire s’obtient sous certaines conditions. Un examen médical obligatoire périodique s’imposerait-il bientôt ?

© Africadiligence.com - Permis de conduire : un examen médical sera bientôt obligatoire tous les 15 ans ?

L’âge et les capacités demeurent des conditions inhérentes au permis de conduire. En effet, on ne peut l’obtenir qu’après certains tests d’aptitude. Il garantit la capacité de conduire sans mettre sa vie et celle d’autrui en danger.

Pourtant, l’ensemble du territoire de l’Union Européenne enregistre un taux accru d’accidents de la route. Face à ces faits, des mesures s’imposent.

Les règles autour du permis de conduire #

Deux étapes demeurent nécessaires pour l’obtention du permis de conduire. La première étape cherche à savoir si vous maîtrisez le Code de la route. La seconde phase teste la partie technique qui se rapporte à la capacité de manœuvrer un véhicule sur la route. Nul ne doit se retrouver au volant d’une voiture sans ce sésame.

À lire Permis de conduire : les nouveaux changements à prévoir encore cette année

Théoriquement, le permis B peut s’utiliser toute la vie durant après son obtention. Cependant, en pratique, plusieurs cas de figure peuvent se présenter. Des restrictions individuelles existent, par exemple, pour raison médicale non compatible avec les exigences de la sécurité routière. Outre cela, les points de pénalités obtenus lors d’infraction peuvent mener au retrait du permis de conduire.

Le maintien du permis de conduire #

Au vu du nombre d’accidents sur les routes de l’Union Européenne, il devient évident que quelque chose ne marche pas. Le 7 décembre 2023, l’Union Européenne a prévu une révision des conditions d’obtention et de maintien du permis de conduire.

Toutes les questions épineuses feront objet de débat afin de réduire les accidents routiers d’ici 2050. L’article R.412-6 du Code de la route stipule que tout conducteur de véhicule doit en être totalement capable. Cela implique un état physique et mental apte à exécuter toutes les manœuvres nécessaires à la conduite.

Dès que l’état du conducteur menace la sécurité routière, le retrait du permis de conduire s’avère ainsi nécessaire. On doit aussi considérer l’âge qui altère ses capacités.

À lire L’arnaque au permis de conduire fait rage en France et peut vous coûter très cher, méfiez-vous

Un permis de conduire révisé pour nos voisins #

Le permis de conduire ne constitue pas un droit mais un devoir. Un devoir de respecter la vie. Si on a décrété un âge pour la retraite, il doit bien exister une raison.

L’évidence fait qu’à mesure qu’on avance en âge, plus les capacités déclinent. Le maintien du permis de conduire n’échappe pas à cette logique. En effet, certains pays le conçoivent.

Ainsi, les conducteurs des pays comme le Danemark, l’Italie ou la Finlande doivent se soumettre à un examen médical régulier. Bien sûr, on ne parle pas de tous les automobilistes, mais de ceux qui ont dépassé un certain âge.

En Italie, la législation ne badine pas avec les questions de sécurité routière et exige la visite dès l’âge de 50 ans.

À lire Permis de conduire : bonne nouvelle, cette nouveauté va vous faciliter la vie

Bientôt la révision en France ? #

On a abordé plusieurs fois la question des conditions de renouvellement du permis de conduire français, sans passer à l’action.

L’Union Européenne va statuer pour tous afin de réduire ce chiffre macabre de 20 000 victimes d’accidents routiers. Des mesures strictes séviront pour l’acquisition et la conservation du permis de conduire. Cela concerne donc les débutants et les séniors.

On accordera une période probatoire de 2 ans aux nouveaux conducteurs. Cela, pour avoir l’assurance qu’ils comprennent les enjeux de la conduite. On ne laissera pas passer des écarts comme la conduite dangereuse et l’état d’ivresse. Les séniors à partir de 70 ans, quant à eux, devront effectuer une visite médicale tous les 15 ans.