[Africa Diligence] Le moment idéal pour investir en Afrique, c’est maintenant. C’est ce que révèle le rapport du premier Forum des investisseurs en Afrique pour la nutrition. Les investisseurs ont exploré des opportunités d’affaires représentant 82 millions de dollars US liées à plus de 60 petites et moyennes entreprises en expansion.

Des dirigeants d’affaires, des décideurs et des militants pour le développement se sont joints à plus de 200 délégués pour lancer le premier Forum des investisseurs en Afrique pour la nutrition à Nairobi, au Kenya.

Il s’agit pour les investisseurs d’étudier des opportunités d’affaires représentant 82 millions de dollars US liées à plus de 60 petites et moyennes entreprises en expansion, qui ont souvent des difficultés à accéder à des financements abordables. Le Forum a tenté de combler ce vide en permettant à plus de 60 entreprises africaines de rencontrer des investisseurs.

À l’ouverture du forum, l’ancien président de la République unie de Tanzanie, S. E. Jakaya Kikwete, un membre important du Scaling Up Nutrition (SUN) Movement dont l’objectif est de faire disparaître la malnutrition dans le monde, a demandé une plus grande collaboration des secteurs public et privé, ainsi que du troisième secteur, pour relever ce défi, a-t-il précisé « L’agenda de la nutrition est un pilier du développement. S’attaquer au problème de la malnutrition est un impératif. Les problèmes liés à la nutrition ont des répercussions directes sur la croissance économique et le développement d’une nation. Si on ne réduit pas le rachitisme et la cachexie chez les enfants, l’anémie chez les femmes, et les carences en iode, les pays perdront beaucoup en productivité ».

L’ancien Président a également exhorté les gouvernements à s’investir pour éradiquer la malnutrition. « Les gouvernements doivent définir des politiques efficaces en matière d’agriculture, de nutrition et de sécurité alimentaire, et prendre des mesures appropriées pour assurer la mise en œuvre de ces politiques », a-t-il spécifié.

Pour Pawrence Haddad, directeur exécutif de la GAIN, à qui a été remis le Prix mondial de l’alimentation hier, la malnutrition est un problème majeur en Afrique. « Les entreprises doivent jouer un rôle dans la lutte contre la malnutrition en Afrique », a-t-il affirmé.

L’organisation s’est associée au Programme alimentaire mondial de l’ONU pour organiser le premier concours SUN Business Network Pitch Competition sur le continent. Lors des finales, au forum, 21 entreprises ont présenté leurs activités dans le domaine de la nutrition, suite à des concours nationaux au Nigeria, en Tanzanie, au Mozambique, au Malawi, en Éthiopie, au Kenya et en Zambie, auxquels ont participé 450 entreprises.

La Rédaction (avec Yanda Sow)

Dans le même ordre d’idées, lire:

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici