Bientôt de nouvelles inondations en France ? Les régions menacées selon la météo

Les prévisions de la météo nous préviennent : la pluie est de retour. Et, avec elle, de forts risques d'inondation dans certains départements.

© Africadiligence.com - Bientôt de nouvelles inondations en France ? Les régions menacées selon la météo

Pendant plusieurs jours, les sols ont fait le plein d’eau. En effet, après un été indien d’une étonnante douceur, les nuages se sont gorgés de pluie. Et durant des jours, plusieurs départements français n’ont connu que ciel gris et précipitations. Vous pensiez que c’était derrière nous ? Ce n’est pas ce que nous disent les prévisions de la météo.

En effet, certains Français ne vont pas voir le ciel bleu durant un certain temps. La faute à un courant océanique qui apporte avec lui énormément de pluie. De quoi craindre un risque d’inondation à nouveau ?

Que nous disent les prévisions de la météo ? #

C’est l’arrivée d’un nouveau cycle ! À partir de la fin de cette semaine, la France se trouve à nouveau dans la trajectoire d’un puissant courant océanique. Or, ce dernier entraîne une série ininterrompue de perturbations

À lire L’amende salée dont peu d’automobilistes ont connaissance à cause de leurs phares cet hiver

Ces perturbations engendreront des précipitations fréquentes et marquées, ainsi que des périodes de vents parfois forts. De quoi reproduire une météo similaire à celle de la fin octobre, jusqu’à la mi-novembre. 

Cette nouvelle circulation atmosphérique pourrait entraîner des risques d’inondations dans plusieurs régions, d’autant plus qu’une période de redoux significatif est en train de s’installer.

L’évolution de la perturbation #

La première perturbation de cette série a traversé le pays entre jeudi et vendredi matin. Et ce n’est que le début. En effet, un nouveau front actif s’approchera du nord-ouest à la fin de la nuit de vendredi à samedi. Il se dirigera également vers l’est au cours de la journée. Il devrait éviter cette fois-ci le pourtour méditerranéen. 

Les pluies feront leur retour dimanche par le golfe de Gascogne et se dirigeront vers le centre-est. Cette perturbation persistera plusieurs jours sur ces mêmes régions, potentiellement jusqu’à mardi, avant le passage d’un dernier front océanique qui balayera tout le pays mercredi.

À lire Retour de l’hiver, la neige et baisse des températures ? Les prévisions météo la semaine prochaine

Bien que les prévisions de la météo au sujet de cumuls de précipitations nécessitent encore des ajustements, les modèles concordent sur les régions les plus touchées par ces pluies persistantes. 

Les quantités pourraient atteindre ou dépasser les 100 mm entre la Vendée, la Charente-Maritime, et la Gironde d’un côté, et entre le Jura et les Alpes du Nord de l’autre. Cette situation concernera également les régions alignées sur la même trajectoire, notamment la Dordogne, le Limousin et l’Auvergne.

Météo : un espoir pour les jours suivants ? #

Ces précipitations surviendront sur des sols qui ont déjà reçu des quantités importantes d’eau ces dernières semaines. De plus, avec le redoux en cours, la limite pluie-neige remontera au-delà des 2000 mètres d’altitude. Elle entraînera alors une fonte nivale importante à basse et à moyenne altitude.

Cette combinaison de facteurs contribuera à l’augmentation du niveau des cours d’eau, en particulier dans les vallées alpines. Une situation à suivre de près, d’autant plus qu’elle survient à moins de deux semaines du début des vacances de Noël.

À lire Des rafales de vent jusqu’à 100 km/h cette semaine : les départements menacés selon la météo

Une lueur d’espoir semble se dessiner sur les modèles de prévisions de la météo pour la fin de la semaine prochaine. Un puissant anticyclone devrait se renforcer vers les Açores. Il devrait étendre rapidement son influence vers l’Europe.

Le flux atmosphérique se continentalisera alors et pourra assécher et refroidir simultanément la masse d’air. Le soleil devrait ainsi faire un retour généreux à partir de la mi-décembre.

En outre, les gelées devraient réapparaître rapidement depuis l’est, bien que d’intensité modérée. Ce retour à des conditions anticycloniques marquera la fin de cette nouvelle séquence atmosphérique.