Due diligence en Afrique : Knowdys renforce la validation de partenaires L’aversion au risque ou l’étrange darwinisme des marchés africains Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Africa Diligence crée FCV, le Fichier des Clients Voyous

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Le Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique devient opérationnel de l’Europe

Le Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique devient opérationnel de l’Europe

[Africa Diligence] La plupart de celles et ceux qui sont sensibilisés aux enjeux de l’intelligence économique regardent avec une certaine curiosité, le partenariat stratégique qui a été signé le 17 janvier 2017 entre la Chambre de Commerce de Bruxelles (BECI) et l’antenne européenne du Centre Africain de Veille et d’intelligence Économique (CAVIE Europe) dans la capitale belge. Non sans raison.

Depuis le 17 janvier 2017, BECI et le CAVIE se considèrent comme des alliés de longue durée

L’intelligence économique (IE), selon le CAVIE, est un état d’esprit, une volonté politique, un dispositif qui animent un processus légal, rapide, continu et sécurisé de collecte, de traitement, d’analyse et de transmission de renseignements utiles à la compétitivité des acteurs économiques. L’IE est vitale pour l’Afrique parce qu’elle permet une double attitude : défensive et offensive tout à la fois. Offensive pour aller à la conquête des marchés extérieurs ; défensive pour surveiller et assurer efficacement la protection de l’image du continent, de ses entreprises, de ses territoires, de ses ressources naturelles, et de son patrimoine informationnel face aux concurrents que sont les États, sociétés, ONG, individus. Ces derniers peuvent apparaître tour à tour neutres, amis, ennemis. Depuis le 17 janvier

2017, BECI et le CAVIE se considèrent comme alliés pour une compétitivité partagée.

BECI voudrait élargir ses services aux membres intéressés par des investissements en Afrique BECI est la Chambre de commerce de Bruxelles, mais a un rayonnement sur toute la Belgique. Elle offre toute une série de services à ses membres et les accompagne, entre autres, dans leurs questionnements concernant leurs investissements à l’étranger. BECI dispose, à cet effet, d’un département international important. En direction de l’Afrique, seul un « Club Africa Infrastructure » a été mis sur pied jusqu’à présent. Il vise à faire bénéficier les membres de conseils pour les aider à nouer des contacts avec les sociétés, les autorités locales, les bailleurs de fonds internationaux et avec des entrepreneurs qui ont déjà conclu des contrats d’infrastructure en Afrique. La volonté de BECI est d’élargir ses services aux membres intéressés par des investissements en Afrique au-delà de ce qui est déjà fait au niveau des infrastructures. L’objectif est de créer chez BECI un vrai « Guichet Afrique ».

Le CAVIE assure une veille systématique sur 12 secteurs de l’activité économique africaine

Le CAVIE, quant à lui, regroupe les meilleurs spécialistes de la veille et de l’intelligence économique actifs sur le continent africain. Le Centre a pour objet de promouvoir les bonnes pratiques de veille et d’intelligence économique en Afrique et de permettre à tout investisseur et à toute entreprise de trouver les réponses adéquates à ses questions concernant des investissements, des recherches de partenaires locaux et des implantations potentielles en Afrique. Le Centre assure une veille systématique sur 12 secteurs clés de l’activité économique en l’Afrique : Banque, Assurance, Énergie, Automobile, Défense, Industrie pharmaceutique, Télécoms, Matières premières, Aéronautique, Agroalimentaire et BTP. A cet égard, le CAVIE est, sans conteste, l’organisation disposant des meilleures bases de données permettant de comprendre ces marchés, les concurrents déjà présents, les filières administratives à suivre, les subsides locaux disponibles ainsi que les interlocuteurs potentiels – personnes physiques ou morales – fichés comme condamnés, mis en examen, fraudeurs ou purgeant une peine pour des faits commis en Afrique, ou à l’étranger, contre des intérêts africains.

Un MBA Intelligence Economique & Stratégie Africaines pour renforcer le capital humain

Parce que l’indépendance et la sincérité de leurs avis sont les conditions de leur survie professionnelle, les acteurs de l’IE sont plus crédibles que les délégations ministérielles, aux yeux des investisseurs internationaux, pour présenter les véritables forces, faiblesses, menaces et opportunités des pays qu’ils couvrent au quotidien. D’où la percée exceptionnelle du CAVIE. L’évaluation des enjeux y afférents alerte immédiatement sur la nécessité de constituer un capital humain d’exception. C’est la raison pour laquelle le CAVIE lance, à la rentrée en 2017, à Paris, le premier MBA spécialisé en Intelligence Economique et Stratégie Africaines (MIESA) suivant le principe « un diplôme = un emploi ». Le Centre proposera prioritairement Ses diplômés aux entreprises partenaires désireuses de s’installer et/ou de se développer en Afrique, ainsi qu’aux institutions internationales ou étatiques qui veulent véritablement installer la compétitivité par l’information au cœur de leurs dispositifs respectifs.

Une grande conférence de lancement pour fixer le décor du CAVIE Europe sans ambiguïté

Si le bureau du CAVIE Europe (ACCI Europe en anglais) sera opérationnel dès le 20 février 2017, au 500 avenue Louise, 1050 Bruxelles, dans la capitale belge, une grande conférence de lancement pour fixer le décor du CAVIE Europe, sans ambiguïté, est prévue le 30 mars 2017. Thème : « Les nouvelles clés du business en Afrique ». Cette conférence est un condensé de retours d’expérience. Solidement documentée, elle dévoilera les méthodes et outils indispensables pour distinguer l’Afrique perçue de l’Afrique réelle. Grâce à ces nouvelles clés, les entreprises seront armées pour aller au-delà des breaking news et des notes d’analystes de salon. Sensibilisées à l’aide de cas concrets, elles pourront ainsi mieux cerner les risques et les déjouer, anticiper les menaces et les transformer en opportunités d’affaires dans une Afrique en mutation quotidienne, grâce à une intelligence économique africaine enfin reconnue. ‎

Guy Gweth

Président du CAVIE

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

1 Commentaire

  1. Quelles sont les conditions de participation à cette conférence ?

Laisser un commentaire