Cette bonne nouvelle en février pour les retraités qui va soulager leur budget

Les retraités commencent bien l'année 2024. En effet, ils vont profiter d'une hausse de leur pouvoir d'achat bienvenue en ces temps de crise.

© Africadiligence.com - Cette bonne nouvelle en février pour les retraités qui va soulager leur budget

Avec la montée des coûts de la vie, la gestion des dépenses mensuelles devient souvent un défi pour les retraités. Par chance, une loi permet la revalorisation des pensions de base selon l’évolution de l’indice des prix à la consommation. Les seniors attendaient cette mise en place avec impatience, elle qui a lieu chaque 1ᵉʳ janvier. 

L’année 2024 commence donc bien pour les retraités les plus précaires. Ils vont enfin pouvoir profiter de cette hausse intéressante. Car, si sa mise en place remonte au mois dernier, elle n’est efficace que pour les versements de février.

Des pensions de retraite revalorisées en février #

Les pensions revalorisées sont versées ce mois-ci. Et les retraités attendent cela depuis des mois. En effet, en septembre 2023, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, annonçait une augmentation des pensions de retraite de 5,3% à compter du 1ᵉʳ janvier 2024. Pour rappel, l’estimation du gouvernement était de 5,2%. Finalement, l’inflation est telle qu’elle est légèrement plus importante.

À lire Retraite Agirc-Arrco : ce gros changement qui va tout chambouler, votre pension va baisser ?

Cette augmentation n’est pas un cadeau du gouvernement. Bruno Le Maire l’annonce, mais il ne fait que respecter la loi. En effet, la revalorisation découle d’un calcul basé sur la formule du Code de la Sécurité Sociale.

Concrètement, si votre pension était initialement de 1 000 euros par mois, elle atteint à partir du mois de février 1 053 euros. En effet, il a fallu attendre le mois de février qui accueille le versement pour les pensions de janvier. On vous explique.

Le calendrier des pensions de retraite #

Il est essentiel de comprendre le calendrier de versement des pensions par l’Assurance retraite. Généralement fixé au 9 du mois, il peut varier, comme en témoigne le versement dès le 8 février. Le versement se fait sur un jour ouvré. Si le 9 tombe un week-end ou un jour férié, il se fait un peu avant ou un peu après. Vous touchez toujours la pension correspondant au mois précédent. 

Cette date concerne les retraités affiliés au service de l’État, à la Cnav Caisse nationale d’assurance vieillesse, à la caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales, ainsi qu’au service de retraites de l’État.

À lire Retraite : mauvaise nouvelle, la fin de cette aide va pénaliser de nombreux Français

Pour les dizaines de millions de retraités privés relevant du régime Agirc-Arrco, le versement a lieu le 1ᵉʳ ou le 2 de chaque mois.

En 2024, d’autres catégories de retraités bénéficieront également d’augmentations. Les futurs retraités remplissant les conditions de trimestres et d’activité professionnelle bénéficieront d’une retraite minimale rehaussée à 733 euros au 1ᵉʳ janvier, et à 876 euros avec une majoration complète.

Des changements intéressants en 2024 #

Ce n’est pas tout. En effet, les retraités au régime Agirc-Arrco verront disparaître le système du malus. Ce dernier imposait une décote temporaire de trois ans. Mais il disparaît grâce à la réforme des retraites.

Cependant, pour ceux qui ont pris leur retraite récemment, la suppression du malus débutera le 1ᵉʳ avril 2024, sans prévoir de remboursement pour les mois déjà impactés.

À lire Retraites revalorisées : le montant de votre petite pension sera-t-il augmenté prochainement ?

En outre, rappelons également que l’Aspa profite, elle aussi, d’une revalorisation de 5,3%. L’Allocation de solidarité aux personnes âgées concerne les retraités de 65 ans et plus les plus précaires. Elle permet, en moyenne, de gonfler la pension de plus de 200 euros. Cependant, malgré son attractivité, elle souffre d’un étonnant taux de non-recours de plus de 60%. 

L’année 2024 commence donc bien pour les seniors français. D’autant plus que l’inflation commence à ralentir sa course infernale. De quoi améliorer quelque peu le pouvoir d’achat.