Jusqu’à 110 euros d’aides en plus que les ménages français ne pensent pas à demander

Des aides sociales très intéressantes ne se retrouvent pas sur le compte des Français. Et ils sont nombreux dans ce cas.

© Africadiligence.com - Jusqu’à 110 euros d’aides en plus que les ménages français ne pensent pas à demander

En cette période d’inflation, de nombreuses familles françaises pourraient bénéficier de plusieurs centaines d’euros d’aides. Mais, malheureusement, elles ne portent pas suffisamment attention à cette opportunité. Cela peut sembler curieux, mais c’est pourtant une curieuse réalité

En effet, et le chiffre impressionne, ce sont pas moins de 10 milliards d’euros d’aides sociales qui ne trouvent pas preneurs chaque année. Cette situation regrettable est la conséquence du fait que les bénéficiaires potentiels, qu’ils soient salariés, fonctionnaires, retraités, chômeurs ou étudiants, ne sollicitent pas ces minima sociaux auxquels ils pourraient prétendre. 

Des aides que les Français ne réclament pas #

La France propose une multitude d’aides sociales. Dans certains cas, comme le chèque énergie, les citoyens n’ont rien à faire. Aucune démarche. S’ils sont éligibles, alors, ils reçoivent automatiquement le chèque. Mais, en règle générale, pour toucher des aides, il faut en faire la demande. 

À lire Chèque carburant : la mauvaise nouvelle est tombée pour ces automobilistes, les concernés

Et cela peut perdre les Français. Ils ignorent parfois quand faire la demande. Par conséquent, la méconnaissance de certains dispositifs, le manque d’informations sur les conditions d’accès, et la complexité des démarches administratives nécessaires limitent considérablement le recours aux aides sociales.

Résultat des courses, on voit des taux de non-recours qui impressionnent. Surtout en cette période de crise. Une période où les Français ont bien besoin d’aides sociales. 

Des taux de non-recours impressionnants #

À titre illustratif, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) estime que 50% des personnes éligibles à l’Aspa ne font pas de demande. 

Ce chiffre atteint 34% pour le RSA et 35% pour l’assurance chômage. Des millions de personnes ne réclament pas les milliards d’euros auxquels elles ont pourtant droit.

À lire Retraités : cette aide de 277 euros que vous pouvez toucher, n’oubliez pas de la réclamer

Il convient également de prendre en considération d’autres sommes disponibles, mais qui ne relèvent pas des allocations, comme les aides publiques pour la transition énergétique, par exemple, le dispositif Ma Prime Rénov’. Une fois de plus, les ménages éligibles n’en font pas la demande.

En rapport avec l’ensemble de la population française, le taux de non-recours signifie qu’un foyer perd en moyenne « 110 euros tous les mois« , selon les affirmations de Cyprien Boutard-Geze, CEO de Klaro.

Anciennement dénommée « Toutes mes aides », cette start-up développe une application qui possède un algorithme capable d’examiner les conditions d’accès à plus de 1 500 aides publiques. 

Soigner la communication autour des aides #

Il semble urgent de renforcer la communication concernant les aides de l’État. Ces taux de non-recours ne sont pas logiques. En 2024, les Français ne refusent pas 110 euros supplémentaires tous les mois. On rappelle qu’ils sont encore nombreux à ne pas se chauffer du fait de l’évolution des prix. Certains vont jusqu’à manger un seul repas par jour.

À lire Cette nouvelle aide peut payer 1 100 € de loyer en plus des APL de la CAF que vous touchez

Les aides sociales existent. Mais elles ne se retrouvent pas sur le compte des Français par hasard. 

Il est important de rappeler aux citoyens l’importance de la demande. En outre, il faut insister sur le fait que les demandes peuvent se faire simplement et rapidement en ligne.

Il est nécessaire d’accompagner les plus fragiles en direction de ces aides. Pour que ces dix milliards d’euros qui se perdent trouvent enfin les personnes qui les méritent.