Chèque énergie : attention à la date butoir à connaître sous peine de perdre jusqu’à 677 €

Les chèques énergie constituent un moyen de paiement des plus pratiques. Cependant, ils comportent une date d’expiration à respecter pour ne pas perdre gros.

© Africadiligence.com - Chèque énergie : attention à la date butoir à connaître sous peine de perdre jusqu’à 677 €

MoneyVox tient à prévenir sur la date butoir de certains chèques énergie. En effet, ceux-ci prennent fin d’ici peu et il conviendrait de les utiliser à bon escient. Les garder pour plus longtemps que dans un mois reviendrait à perdre beaucoup d’argent. Le montant s’élève à 677 euros. Autant prendre ses précautions et procéder comme il se doit dans les temps impartis.

Des aides à titre exceptionnel #

En 2023, les autorités ont distribué des chèques énergie pour venir en aide aux ménages présentant des difficultés financières. Ils servaient en effet à payer des factures liées à l’énergie de toute sorte. Il pouvait s’agir du paiement des factures d’électricité, de gaz ou même de bois. L’utilisation devait juste alors se limiter à ces utilités.

Ces chèques énergie comportaient des montants différents dont le montant variait de 48 à 277 euros. On les destinait à 5,6 millions de ménages. Beaucoup de foyers se retrouvent aussi aujourd’hui concernés par cette missive de MoneyVox.

Des chèques énergies avec une date butoir #

Les chèques énergie distribués en 2023 possèdent comme toute chose une date de validité. Celle qui vaut pour ceux-là correspond au 31 mars 2024. Cela signifie que toute personne bénéficiaire doit absolument régler ses factures d’énergie d’ici là. Si elles ne le font pas, elles appartiennent à la catégorie de personnes qui réalisent du gaspillage.

On répertorie aujourd’hui une sous-utilisation de ces chèques énergie. En effet, on enregistre un taux de non-recours à certaines de ces aides de l’ordre de 50 %. Le fait de ne pas faire attention aux dates butoirs peut expliquer cela.

Des chèques énergie variés #

Les chèques énergie peuvent se présenter sous plusieurs formes. On retrouve d’abord les classiques qui servent pour l’énergie elle-même. Ils peuvent courir jusqu’au 31 mars 2024. Cependant, cherchez bien, d’autres formules existent aussi.

Par exemple, l’état a fait bénéficier du chèque énergie exceptionnel de 100 à 200 euros à des ménages à faibles ressources. Les autorités l’ont distribué entre la fin de l’année 2022 et le mois de janvier 2023. Quelque 12 millions de foyers le possèdent entre les mains.

On retrouve également un autre sous forme de chèque fioul. Celui-ci sert à s’approvisionner en carburant après l’inflation que tout le monde a subie l’an dernier. Les montants de ces chèques vont également de 100 à 200 euros.

Tous ces chèques énergie doivent servir avant la fameuse date butoir. Une fois cette limite dépassée, ils ne serviront plus à rien.

Ce fameux chèque énergie de 677 euros #

Ce chèque énergie qui vaut le montant de 677 euros correspond en réalité à la somme de trois chèques. Seulement, tous les droits servent à cet effet.

Il s’agit du premier chèque habituel qu’on reçoit au printemps auquel s’ajoutent deux autres. Ces deux autres chèques correspondent au chèque fioul précédemment évoqué ainsi que le chèque exceptionnel. Il arrive qu’un ménage bénéficie des trois à la fois.

Mis bout en bout, ces chèques valent 677 euros. Alors, si vous faites partie des bénéficiaires, dépêchez-vous de les dépenser. Autrement, vous voyez là le gâchis que vous avez effectué.

Sinon, un autre chèque énergie se retrouve également négligé selon MoneyVox. Il s’agit du chèque dédié au bois. Ils se destinaient à 2,6 millions de ménages et il pouvait se réclamer jusqu’au 31 mai 2023. Cela pour dire de faire plus attention aux droits d’aide et à leur utilisation convenable et dans les temps.