Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Le Renseignement criminel au profit de l’économie africaine Africa Diligence crée FCV, le Fichier des Clients Voyous Et ces diplômés africains qui se cassent la gueule en rentrant

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

SABMiller accroît son bénéfice annuel grâce à l’Afrique

(Africa Diligence) SABMiller, deuxième brasseur mondial et propriétaire, entre autres, des marques Castle, Miller, Grolsch, Peroni et Pilsner Urquell, a fait état le 23 mai d’une hausse de ses bénéfices annuels grâce à la nette progression des performances de ses activités latino-américaines et africaines.

Le groupe, coté à Londres et Johannesburg et qui réalise les trois quarts de ses profits sur les marchés émergents, a ajouté s’attendre à une stabilité globale des conditions d’activité, avec une croissance solide en Afrique et en Amérique latine, et des difficultés en Europe et aux Etats-Unis.

« Nous comptons sur une hausse modeste de notre marge pour l’année qui s’ouvre, entre 20 et 50 points de base, soit un niveau semblable au dernier exercice », a déclaré Jamie Wilson directeur financier du groupe.

Des analystes ont souligné que le bénéfice d’exploitation de SABMiller a été légèrement inférieur aux attentes, même si le bénéfice par action est semblable au consensus.

Vers 14h30 GMT, l’action, qui a gagné 23% depuis le début de l’année, perdait 2,3% à 3.454,5 pence, alors que l’indice européens des produits alimentaires et des boissons cédait 1,5%.

SABMiller a publié un bénéfice par action ajusté en hausse de 11% à 2,387 dollars, un résultat pratiquement égal au consensus Thomson Reuters I/B/E/S, qui le donnait à 2,39 dollars.

Son bénéfice d’exploitation ajusté (Ebita) a gagné 14% à 6,42 milliards de dollars (4,97 milliards d’euros), conforme au consensus Thomson Reuters, mais en-dessous de l’estimation moyenne de 6,54 milliards donnée par StarMine SmartEstimate, qui pondère les prévisions des analystes avec les résultats précédemment enregistrés.

En Amérique Latine, l’Ebita de SABMiller a progressé de 11%, et en Afrique, il a progressé de 20%.

« Ils font mieux que les autres, en grande partie grâce à leur implantation géographique », explique Trevor Stirling, du cabinet Bernstein Research. « Ils ne sont pas au Brésil et sont peu exposés à l’Europe de l’Ouest. »

(Avec Reuters)

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire