A quel point la distribution automatique va bouleverser l’Afrique Le marché des ambulances en Afrique centrale et de l’Ouest Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Le jour où chaque Africain aura ses lunettes de soleil

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Hollande à la conquête des contrats sud-africains

Hollande à la conquête des contrats sud-africains

(Africa Diligence) Le chef de l’Etat français se déplace les 14 et 15 octobre 2013 pour rencontrer son homologue sud-africain Jacob Zuma. L’occasion pour François Hollande d’accélérer plusieurs contrats, en particulier en matière nucléaire. Quelles sont ses chances?

François Hollande va tenter de donner un coup de fouet aux relations commerciales entre la France et l’Afrique du Sud où le président de la République se rend, lundi 14 et mardi 15 octobre.

Il rencontrera son homologue, le président Jacob Zuma. Au-delà de l’aspect purement diplomatique, le chef de l’Etat va tenter de faire progresser plusieurs contrats de grande ampleur, la France étant le 9e partenaire commercial de l’Afrique du Sud. Pour l’occasion, huit ministres ainsi qu’une vingtaine de dirigeants d’entreprise accompagneront le président.

« On s’attend à des résultats importants pour les entreprises françaises », dans les semaines ou mois suivants ce déplacement, a indiqué un conseiller diplomatique, n’écartant pas la possibilité de signatures pendant la visite présidentielle.

Nucléaire en première ligne

Le secteur énergétique est plus particulièrement visé. L’Afrique du Sud, touchée régulièrement par d’immenses pannes d’électricité, est dans « une recherche tous azimuts » de nouvelles ressources énergétiques. 20% des 50 millions d’habitants n’ont pas accès à l’électricité.

La France, qui a participé à la construction de la seule centrale nucléaire du pays, est bien placée pour répondre à d’éventuels appels d’offre dans ce secteur. Des marchés estimés à 100 milliards de dollars. Mais Areva est concurrencée sur ce dossier par plusieurs grands groupes comme Toshiba-Westinghouse, le russe Rosatom ou le chinois de CGNPC.

La Ratp espère beaucoup

Des contrats seraient également bien avancés dans le domaine des transports. Le train rapide reliant Johannesburg et Pretoria a été réalisé en partie par des entreprises françaises, notamment le groupe Bouygues, et il est géré par la Ratp, souligne-t-on.

Mais « le partenariat économique va dans les deux sens et des entreprises sud-africaines commencent à s’implanter en France », fait valoir l’Elysée, citant notamment le rachat en 2011 de l’enseigne d’ameublement Conforama par l’entreprise Steinhoff.

Lors de la visite, les deux pays signeront par ailleurs plusieurs accords intergouvernementaux, dont un sur le nucléaire civil. L’Agence Française de développement (AFD) conclura, quant à elle, une convention avec la compagnie nationale d’électricité sud-africaine, Eskom, portant sur un prêt de 100 millions d’euros pour la construction d’une centrale solaire et d’une ferme éolienne.

(Avec AFP & BFM)

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire