Le marché des hôpitaux de référence en Afrique centrale et de l’Ouest Le nouveau visage des cabinets d’infirmiers en Afrique Le business des laboratoires d’analyse médicale en Afrique Le marché des ambulances en Afrique centrale et de l’Ouest respire encore

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Le Tchad opte pour les énergies renouvelables

Intelligence économique 123 | Le président Idriss Deby veut une énergie propre pour le Tchad

En clôturant un forum de 4 jours sur l’énergie solaire, à N’Djamena, le président tchadien Idriss Déby Itno a décidé le 03 février 2012 de promouvoir l’utilisation des énergies renouvelables dans son pays. Adepte du benchmarking des bonnes pratiques, Knowdys, acteur majeur du conseil en intelligence économique en Afrique, se tient aux côtés des autorités tchadiennes pour une croissance propre.

« Nous devons relever non seulement le défi du développement économique, mais aussi le défi écologique », a déclaré le chef de l’Etat tchadien en clôturant les travaux du forum consacré à l’énergie solaire. Le président Déby a également invité les spécialistes à étendre leurs recherches aux autres sources d’énergies renouvelables: éoliennes, biomasses, etc.

« Pour un pays sahélien comme le Tchad qui est à 80% rural et rencontre d’énormes difficultés d’approvisionnement en électricité, le forum est un véritable événement de taille qui jette les bases d’une nouvelle politique énergétique », affirme Mbatna Jean-Paul, chef du projet Tchad énergies renouvelables (Tchad EnR).

Le Tchad dispose d’importantes potentialités en énergies renouvelables. Du Nord au Sud du pays, le soleil brille de 2.750 à 3.250 heures par an, ont estimé les participants au forum de N’Djamena. Ce qui donne en moyenne 4 à 6 kilowatts/heure par mètre carré et par jour.

Pour l’éolien, suivant les résultats des mesures satellitaires, il ressort que le Tchad est doté d’un gisement très important dans les régions du nord (où il y a deux chaînes montagneuses), de même dans les régions du centre et du sud.

Cependant, toutes ces abondantes ressources d’énergies renouvelables n’apparaissent pas au bilan énergétique du Tchad en raison essentiellement de leur faible niveau d’exploitation.

Le bilan énergétique du Tchad, souligne son ministre de l’énergie et du pétrole, Brahim Al-Khalil Hiléou, est caractérisé par plus de 90% de bois de chauffe et de charbon de bois ; 6 à 7% de produits pétroliers et 3 à 4 % d’électricité d’origine thermique.

« La solution globale du problème énergétique est un impératif majeur de mon quinquennat et de ma vision pour le développement du Tchad. L’appropriation des énergies renouvelables en sera le vecteur essentiel », a promis le président Déby Itno. Il a demandé au chef du gouvernement « d’entreprendre sans délai » un certain nombre d’actions.

Premièrement, un plan directeur énergétique doit être élaboré.

Deuxièmement, un nouveau cadre institutionnel et réglementaire sera mis en place. Il visera à améliorer substantiellement la prise en charge des questions énergétiques, en particulier de l’électricité, consistant à la restauration complète de la Société nationale d’électricité (SNE).

Troisièmement, une agence autonome sera créée et chargée de réguler le développement de l’accès et de la promotion des investissements dans le secteur des énergies renouvelables.

Quatrièmement, l’Etat tchadien mettra en place un régime fiscal favorable au développement des énergies renouvelables, notamment en aménageant ou en supprimant simplement la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), les taxes et frais de douanes sur les matériels concernés.

Le président Déby Itno a invité les opérateurs économiques privés de son pays à un véritable partenariat avec le secteur public pour « un changement radical de l’environnement ». Toutes les nouvelles constructions d’édifices publics devront désormais intégrer le solaire comme source d’énergie principale ou secondaire.

Des recherches doivent être immédiatement entreprises pour une substitution de la tôle ondulée qui sert de toiture aujourd’hui par des tuiles, matériaux mieux adaptés au climat du Tchad.

AD (avec Xinhua)

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire