Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Le Renseignement criminel au profit de l’économie africaine Africa Diligence crée FCV, le Fichier des Clients Voyous Et ces diplômés africains qui se cassent la gueule en rentrant

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

La Turquie s’appuiera sur les médias africains pour conquérir l’Afrique

 (Africa Diligence) Une vingtaine de journalistes du continent séjournent en Anatolie, en prélude au forum turco-africain d’octobre prochain. Cette  rencontre  fait suite  à deux  précédentes  invitations de  journalistes et patrons de  medias d’Afrique et d’ailleurs  en Turquie  et  au Sénégal  dans  le  cadre de  la  vulgarisation de la  politique  étrangère de la  Turquie.

 Sur la base d’un partenariat tissé entre le gouvernement turc et l’association African Média Initiative (AMI), basée à Nairobi au Kenya, 18 responsables de médias publics et privés du Gabon, du Niger et Sénégal séjournent du 25 au 31 mars 2013 à Ankara, capitale politique de la Turquie, et à Istanbul, capitale économique, pour une série de rencontres avec les autorités  de cette démocratie, à mi-chemin entre l’Europe et l’Asie, forte de 75 millions d’habitants, en pleine mutation politique et économique.

La visite des 16 hommes et deux femmes de médias africains, organisée par la Direction générale de la Presse et de l’Information de la Primature de Turquie, en collaboration avec l’Office de la Diplomatie publique de ce pays, fait suite à la tournée effectuée en début d’année et pour la première fois,  par le Premier ministre turc, au Gabon, au Niger et au Sénégal.

Les journalistes africains invités ont rencontré de nombreux responsables de l’ex-empire ottoman, afin qu’ils servent de relais à vision de la nouvelle politique turque en ce qui concerne l’Afrique et le monde. Une activité qui entre dans le cadre d’une offensive turque en Afrique, dont l’un des points d’orgue, cette année, sera l’organisation à Ankara, à la première semaine d’octobre prochain, d’un sommet économique, culturel et médiatique, d’échanges, pour une meilleure connaissance de l’Afrique et de la Turquie.

Parmi les responsables turcs rencontrés par la délégation africaine, figurait le Vice-Premier ministre Béchir Bozdag. L’échange avec l’homme d’Etat turc est allé dans le même sens que toutes les interventions suivies par les journalistes depuis le premier jour de la visite. En effet, c’est M. Cemalettin Hasimi, chef du Bureau de Coordination de la Diplomatie du Premier Ministre, qui a indiqué aux journalistes, l’intérêt que la Turquie porte au continent africain.

Pour les autorités turques, l’Afrique est un continent qui brille. Mme …et M. Olgan Bekay, responsables de bureaux Afrique au ministère turc des Affaires étrangères, expliqueront qu’avec sa jeunesse et ses potentialités, le continent noir mérite d’être aidé, afin qu’il gagne la place qui lui revient dans le concert des nations.

Le Sous-Secrétaire  adjoint du Premier ministre, Ibrahim Kalin, reprenant les propos exprimés par le Premier ministre turc devant le Parlement gabonais, à Libreville, estimait, lui, qu’il faudrait gommer le terme « pays en développement », pour le remplacer par « pays qu’on empêche de se développer ». Ceci, pour affirmer la position turque, qui est d’imprimer en Afrique, comme dans d’autres parties du monde, un type de coopération empreint de respect, où il ne serait pas question d’imposer ses vues, mais plutôt d’aider, sans rien attendre en retour.

Les journalistes ont souhaité, toutefois que cette expression soit nuancée, estimant qu’en matière économique, la donne est que chacun joue gagnant-gagnant. Win-Win, a repris la responsable des affaires étrangères. Les journalistes ont compris, effectivement que le Turquie avait besoin de se faire connaître sur le continent. Le pays est cité comme un Etat laïc musulman, à la démocratie réussie et qui a su installer la séparation entre l’Etat et la religion et où les phénomènes intégristes et fondamentalistes ne conduisent pas aux extrémismes et à l’intolérance.

M. Méhémet Paçaci, chef du Département des Relations  étrangères à la Direction des Affaires religieuses, en recevant la délégation des journalistes africains, a expliqué, en effet, que la Turquie est à 99% musulmane et la population est éduquée à la connaissance de la religion depuis l’école primaire et, même, les enfants apprennent à connaître les autres religions dès le plus bas âge. De plus, l’Etat n’oblige pas les populations à la pratique de la religion. Ceci offre à chaque citoyen turc la liberté d’adhérer à la religion de son choix.

Pour l’autorité religieuse turque, la Direction des Affaires religieuses est financée par l’Etat et gère près de 120 milles employés à travers différents démembrements. La majorité étant des imams, qui sont envoyés auprès des communautés turcs en Europe, aux Amériques, en Asie…, pour s’occuper, non seulement des musulmans, mais aussi des autres religions, précise le responsable turc.

La Direction des affaires religieuses possède une cinquantaine de bureaux de conseillers dans les ambassades et consulats. Elle gère cinq départements, dont un, chargé des  relations interculturelles et religieuses, avec pour charge d’œuvrer pour la paix.

A titre de rappel, la Direction des Affaires religieuses turques a organisé, en 2012, le 2e sommet des leaders religieux et 50 pays africains ont pris part à ce rendez-vous, au cours duquel des chefs d’Etats africains ont échangé avec leurs homologues musulmans d’autres horizons.

Par Fidel BITEGHE

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire