Due diligence en Afrique : Knowdys renforce la validation de partenaires Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Knowdys lance son Pack Pro PME-PMI en Afrique de l’Ouest et du Centre KCG : une business unit pour la conquête de financements internationaux

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

L’actu des finances africaines – semaine du 21 avril 2014

L’actu des finances africaines – semaine du 21 avril 2014

(Africa diligence) Voici l’essentiel de l’actualité du secteur financier en Afrique. Au sommaire : Tamweel Africa Holding lance quatre institutions islamiques ; des banques islamiques ouvrent en Tunisie ; Equity Bank affiche sa plus forte progression ; la bourse d’Abidjan admet un 15ème emprunt obligataire ; le Nigéria émet 309 millions de dollars d’obligations.

Lundi 21 avril 2014 : « Tamweel Africa Holding va lancer quatre institutions de finance islamique au Bénin, au Mali et au Tchad »

Lu sur Ema Invest

La société d’investissement Tamweel Africa Holding, détenue conjointement par la Société islamique pour le développement du secteur privé (SID/ une filiale de la Banque islamique de développement dédiée au secteur privé) et la banque turque Bank Asya, prévoient de lancer quatre institutions de finance islamique au Bénin, au Mali et au Tchad.  Le directeur général de la SID a également révélé que son institution est en train de lancer une banque islamique et une société de leasing halal au Tchad, indiquant que le lancement de ces deux établissements n’attend désormais que le feu vert des autorités monétaires locales. La SID a d’autre part, indiqué qu’elle prévoit d’étendre ses activités en Afrique dans le cadre d’un plan visant à accroître la demande pour la finance islamique sur le continent.

Mardi 22 avril 2014 :« Les banques islamiques aussi ont leur place en Afrique »

Lu sur Africa Diligence

Le président tunisien a signé un accord avec le groupe de la Banque islamique pour le développement et la banque Zetoum de Tunisie. Il a insisté sur « la nécessité d’accélérer la réforme de la réglementation dans le domaine des finances afin de permettre aux banques et établissements financiers tunisiens de pénétrer le marché africain ». Il a lancé un appel à tous les présidents et directeurs des Banques islamiques du monde arabe et de l’Afrique de l’Ouest à soutenir l’économie tunisienne et d’investir dans les petites et moyennes entreprises. A cet effet, le président du groupe de la Banque islamique pour le développement, Mohamed Ahmed Ali, a assuré que son groupe va contribuer au financement des projets du gouvernement tunisien destinés à assurer l’emploi, le développement régional et la lutte contre la pauvreté.

Mercredi, 23 avril 2014 : « Kenya : le titre Equity Bank affiche sa plus forte progression en cinq mois »

Lu sur Agence Ecofin

La bourse de Nairobi a annoncé qu’Equity Bank a atteint 35,7 shillings l’unité soit sa meilleure performance depuis le mois de novembre 2013. Par ailleurs, elle a déclaré le 17 avril 2014, une progression de son bénéfice à 3,88 milliards de shillings ($ 44.5 million) et dans le même temps ses dirigeants ont annoncé un plan d’expansion qui devrait doubler sa présence sur le marché africain, avec en conséquence un doublement de ses revenus. Le 23 avril 2014, Equity Bank a dévoilé un plan visant à distribuer 300 000 smartphones à des commerçants partenaires, pour la gestion des paiements électroniques. Elle espère ainsi réduire les coûts liés aux défis sécuritaires que posaient les anciens systèmes de paiement. En plus, elle entrevoit la possibilité de gagner annuellement 480 millions de shillings sur des opérations virtuelles globales de 21,6 milliards de shillings ; se donnant ainsi une marge de liquidité considérable pour le financement d’autres activités.

Jeudi 24 avril 2014 : « Admission du 15ème emprunt obligataire de la Côte d’Ivoire à la BRVM »

Lu sur News Abidjan

La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) a admis le 15ème emprunt obligataire de l’Etat de Côte d’Ivoire dénommé « TPCI 6,30% 2013-2018 ». Dans son allocution, le Dr Patrick Konin N’gouan, représentant d’Adama Koné, Directeur général du Trésor et de la comptabilité publique de Côte d’Ivoire, a salué cette performance et a souligné que : « Cette cotation en bourse assure la liquidité des titres TPCI.015 et donne la possibilité aux investisseurs qui le désirent de céder leurs titres dans les meilleures conditions ou d’en acquérir de nouveaux ». Ce même jour, cette première cotation du titre TPCI 6,30% 2013-2018 a enregistré un montant échangé de 7 490 000 FCFA avant la clôture.

Vendredi 25 avril 2014 : « Le Nigeria émet 309 millions $ d’obligations souveraines à des taux inférieurs à ceux prévus »

Lu sur Community of  Nigeria

L’Office nigérian de la gestion de la dette a annoncé que le Nigeria a émis 50 milliards de nairas (309 millions de dollars) d’obligations souveraines d’une maturité de  3 ans et de 10 ans à des taux inférieurs à ceux prévus. La forte demande pour ces titres de dette, a fait baisser les taux en dessous des seuils auxquels le gouvernement fédéral nigérian avait émis des obligations en mars dernier. L’Office de la gestion de la dette a précisé avoir émis un emprunt obligataire d’un montant de 25 milliards de nairas, d’une maturité de 3 ans, avec un coupon de 13,14 %, contre un coupon de 14,10 % pour l’emprunt présentant la même maturité émis le mois dernier. Le coupon des obligations souveraines nigérianes ayant une maturité de 10 ans, s’est quant à lui établi à 13,10 %, contre un coupon de 14,20 % pour les obligations présentant les mêmes caractéristiques émises en mars. Le Nigeria est devenu en début avril la première puissance économique africaine en termes de produit intérieur brut (PIB), devant l’Afrique du Sud.

Armelle Tchuenkam

– Rejoignez Africa Diligence sur Facebook

– Suivez Africa Diligence sur Twitter

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire