A quel point la distribution automatique va bouleverser l’Afrique Le marché des ambulances en Afrique centrale et de l’Ouest Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Le jour où chaque Africain aura ses lunettes de soleil

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

L’actu des investisseurs en Afrique – Semaine du 03/02/14

L’actu des investisseurs en Afrique – Semaine du 03/02/14

(Africa Diligence) Les principaux faits marquants de la semaine du 03 février 2014 dans le domaine des investissements en Afrique. Au menu : Tabac : BAT entend rester au Zimbabwe et y investir davantage, Le ministre Paradis conclut une visite constructive en Afrique du Sud, Investir plus en faveur de la jeunesse africaine, Affaires et investissements en Afrique, L’Afrique, nouveau champ de bataille des groupes hôteliers internationaux, Build Africa : Sassou Nguesso appelle les investisseurs en faveur de l’Afrique.

  • Lundi, 03 février : « Tabac : BAT entend rester au Zimbabwe et y investir davantage »
  • Lu sur Agence Ecofin

British American Tobacco (BAT) ne quittera pas le Zimbabwe, a déclaré Lovemore Manatsa, qui dirige la branche zimbabwéenne du fabricant de tabac. Le pays occupe une position-clé dans la chaîne de production de BAT en produisant environ 27 millions de kilogrammes de tabac, et la majorité de cette quantité sert à ses opérations mondiales en Europe et en Afrique du Sud. Pour cela, la société entend poursuivre dans sa logique d’investissements selon le directeur financier de BAT, Peter Doona. Il indique que sur les cinq dernières années, la société a investi plus de 5 millions de dollars de dépenses en capital et ne compte pas s’en arrêter là. Ces déclarations font suite à des rumeurs faisant état d’une réduction des activités de la multinationale dans le pays et d’un possible retrait. BAT qui produit en moyenne 130 millions de cigarettes par mois en utilisant 65% de ses capacités est le leader de son domaine sur le marché zimbabwéen où il possède 79% des parts, et est l’une des dix sociétés les plus performantes de la bourse du pays.

  • Mardi 04 février 2014 : « Le ministre Paradis conclut une visite constructive en Afrique du Sud »
  • Lu dans  Afriquinfos

C’est le ministre du Développement international et ministre de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis qui a prononcé le discours d’ouverture du forum de discussion intitulé : « Investir dans l’extraction en Afrique – Transformations, défis et possibilités » au Cap, en Afrique du Sud, ce 03 février. Il a ainsi conclu une visite fructueuse en Afrique du Sud. Au cours de son voyage, le ministre Paradis a fait part de l’appui du Canada à divers nouveaux projets qui aideront le Mozambique et la Tanzanie à mieux administrer leurs ressources naturelles pour qu’elles deviennent une source d’avantages durables à long terme pour leurs peuples. Dans son allocution, il a souligné l’importance de mobiliser le secteur privé pour élargir la répartition des avantages issus de l’activité du secteur extractif.

  • Mercredi, 05 février 2014 : « Investir plus en faveur de la jeunesse africaine »
  • Lu dans Africa Diligence

Un atelier de renforcement de capacités s’est ouvert lundi à Yaoundé, au Cameroun, en prélude à la 6ème édition de la conférence africaine sur la santé sexuelle et les droits prévue le mercredi 05 février. Le Représentant-pays du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) en Namibie, le Dr. Ademola Olajide, a souligné pendant cet atelier que le continent ne pourra pas atteindre ses objectifs de modernisation sans une jeunesse productive pour booster les économies des différents pays. Pour lui, Investir en faveur de la jeunesse en Afrique en vue d’exploiter les dividendes démographiques demeure essentiel pour la croissance économique. Cette conférence avait pour objectif de sensibiliser tous ses participants sur la Santé de la reproduction et les droits et réfléchir sur les moyens à mettre en place pour éliminer le risque encouru dans la Santé de la reproduction.

  • Mercredi, 05 février 2014 : « Affaires et investissements en Afrique »
  • Lu dans Afriquejet

Plus de 600 participants étaient attendus au premier forum d’affaires et d’investissements en Afrique intitulé « Build Africa » qui s’est tenu ce jeudi 06 février à Brazzaville. En effet, ces dix dernières années, l’Afrique s’est positionnée comme une deuxième zone de croissance mondiale et donc d’attraction en matière d’investissement, mais le déficit d’infrastructures ne permet pas au continent d’être compétitif dans l’économie mondiale, occasionnant ainsi des pertes de productivité de l’ordre de 40%, a précisé le porte-parole du gouvernement, par ailleurs, ministre de la Communication. Pour répondre aux énormes défis de financement d’infrastructures indispensables au développement de l’Afrique et donc du Congo, le gouvernement entend s’engager résolument dans un processus de mobilisation de partenaires financiers et de dynamisation des acteurs africains afin de relever le défis de l’émergence économique.

  • Jeudi, 06 février 2014 : « L’Afrique, nouveau champ de bataille des groupes hôteliers internationaux »
  • Lu dans Jeune Afrique

Marché à fort potentiel, le continent africain est le nouveau champ de bataille de puissants groupes hôteliers internationaux, mais les acteurs locaux ne comptent pas être en reste. Après le Moyen-Orient, c’est maintenant à l’Afrique subsaharienne que s’intéressent les grands groupes internationaux. Marriott, Hilton, Starwood ou encore InterContinental multiplient les hôtels dans la région. Michael Wale, le directeur Europe, Afrique et Moyen-Orient de Starwood assure à cet effet que le continent constitue le grand marché d’avenir de l’industrie hôtelière. Parallèlement aux grandes compagnies internationales, les investisseurs africains s’intéressent eux aussi de très près au secteur, à l’exemple du Sénégalais Yérim Sow mobilise ainsi 315 millions d’euros pour construire 15 hôtels en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale. En 2012, le nombre de visiteurs internationaux a pour la première fois passé la barre des 50 millions sur le continent selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), qui prévoit une fréquentation supérieure à 85 millions de personnes en 2020.

  • Vendredi, 07 février 2014 : «Build Africa : Sassou Nguesso appelle les investisseurs en faveur de l’Afrique»
  • Lu dans Journal de Brazza

Le président congolais, Denis Sassou N’Guesso, a lancé ce jeudi à Brazzaville, à l’occasion de l’ouverture du forum « Build Africa », un appel aux investisseurs internationaux de financer la réalisation des infrastructures en Afrique. Ce forum réunit plus de 1.000 délégués et experts dans le domaine des infrastructures venus du monde entier. Selon lui, le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) a « judicieusement » identifié des infrastructures de grande envergure dont la réalisation devrait accélérer l’intégration du continent africain. Il souligne à cet effet que l’Afrique est certes très en retard dans le domaine des infrastructures mais, cette situation n’est pas une fatalité. Elle est surmontable

Carine Aboya et Junior Sagne

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire