Knowdys CMR déploie un Mécanisme d’Alerte Rapide au profit du SNJP Les entreprises européennes vont-elles rater le virage africain ? En Afrique, les drogues de synthèse ont leurs usines sur place La jeune Afrique dans la ligne de mire de l’industrie du tabac

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Maroc-Afrique : ils ont trahi le Roi – Extrait 2

Maroc-Afrique : ils ont trahi le Roi – Extrait 2

[Africa Diligence] « Que Dieu te préserve de l’aveugle lorsqu’il commencera à voir », dit un proverbe marocain. Si, footballeurs à part, les officiels africains n’ont pas publiquement réagi au refus de Rabat d’organiser la CAN-2015 à la date prévue, pour cause d’Ébola, il ne faut pas s’y tromper… Le ver est dans le fruit. Et il ne suffira pas de simples déclarations pour l’en sortir.

Extrait de Maroc-Afrique : ils ont trahi le Roi. A paraître le 17 janvier 2015

« Que ce soit une décision validée par le Roi, que ce soit le résultat d’une haute manipulation ou le fruit d’une erreur politique, la position du Maroc dans le dossier de la CAN-2015 alerte. Elle trahit un pays hyper communicant, finalement surpris et dépassé par un leadership qu’il n’est pas préparé à assumer. Ce faisant, sa position apparaît comme un acte manqué.

« Sachant le rôle joué par le Maroc dans la fondation de l’OUA, il faut convoquer le panafricanisme sportif pour mesurer la portée de cet acte manqué.

« Il faut se souvenir qu’à l’époque de l’Afrique du Sud ségrégationniste, il était quasiment impossible pour les Springboks, l’équipe sud-africaine de rugby à XV, de se déplacer à l’étranger sans provoquer des manifestations de désapprobation, voire d’hostilité. C’est par ce mouvement que de nombreux Blancs sud-africains eurent la preuve vivante que leur pays était mis au ban des nations. Une telle pression rendait la situation intenable dans la durée.

« Dans le cas du Maroc, le premier mouvement de boycott ne s’est pas fait attendre. Dans un communiqué publié le 22 novembre 2014, l’Association de Football des pays de l’Afrique Australe (COSAFA) a décliné une invitation de la fédération royale marocaine de football. Une décision prise, dit  l’association, en signe de « solidarité avec la Confédération africaine de football ».

Quatrième de couverture

Les 38 ans de règne de Sa Majesté Hassan II ont prouvé, si besoin était, que le Roi du Maroc, descendant du Prophète Mohammed, pouvait être trahi. Y compris par un homme de confiance. En mobilisant le risque Ebola pour demander le report de la CAN-2015, Mohammed VI a-t-il été intoxiqué par ceux qui voient d’un mauvais œil l’expansion économique du Maroc au sud du Sahara ? Cet ouvrage balaye 15 ans de diplomatie économique royale en Afrique noire de 1999 à 2014. Assorti de solutions, il décrypte les conséquences diplomatiques, économiques sportives et symboliques d’un acte manqué dont Rabat n’imagine pas l’impact au sud du Sahara.

Auteur

Ancien de l’Ecole de Guerre Economique et du Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques de Paris, Guy Gweth est le fondateur de Knowdys Consulting Group, cabinet de conseil en intelligence économique et stratégique, spécialiste des marchés subsahariens. Responsable du programme « Doing Business in Africa » à l’Ecole Centrale de Paris, il enseigne également la due diligence internationale à l’ESG Paris, l’analyse économique à la BGFI Business School de Libreville et la géostratégie africaine à l’Université de Reims Champagne-Ardenne.

COMMANDER CET OUVRAGE SUR AMAZON

La Rédaction

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire