Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Le Renseignement criminel au profit de l’économie africaine Africa Diligence crée FCV, le Fichier des Clients Voyous Et ces diplômés africains qui se cassent la gueule en rentrant

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Namibie : de belles perspectives économiques

Namibie : de belles perspectives économiques

(Africa Diligence) La Namibie est l’une des plus jeunes nations du continent africain, puisqu’elle est devenue indépendante de l’Afrique du Sud en 1990. Et pourtant, pour les conseils en intelligence économique d’Africa Diligence, l’économie de la Namibie repose sur des fondamentaux macroéconomiques sûrs et un contexte favorable aux investissements privés, ce qui lui permet d’afficher une croissance relativement forte.

La Namibie est un pays vaste (824 992 km2) et à faible densité de population, seulement 2,6 hab/km² (2013). Avec ses 2 182 852 habitants (2013), elle occupe la deuxième place au rang des pays les moins peuplés du monde. Par ailleurs, la Namibie est classée au top 10 des pays les plus compétitifs d’Afrique.

Sur la période 2010 – 2012, la croissance moyenne de la Namibie s’élevait à 5,2 %, l’activité étant soutenue par une politique budgétaire très expansionniste. En 2013, la croissance a  fléchi, à 4,3 % selon le FMI après 6,3 en 2010, 5,7 en 2011 et 5,0 en 2012.

Pour 2014, la croissance serait de 4,3 % selon les prévisions du FMI, alimentée par  le rebond de la production agricole et le dynamisme du secteur de la construction d’une part. D’autre part, cette croissance serait également portée par les dépenses  publiques d’investissement en infrastructures (en particulier le programme de développement de logements sociaux – Mass Housing Project – qui vise à créer plus de 10 000 logements par an d’ici à  2030)  et plusieurs projets d’envergure dans  les mines.

A long terme, les autorités visent  une croissance de 6 % par an (cible du 4ième plan de développement national), ce qui suppose d’accroître significativement la capacité de production énergétique, tout en développant de nouvelles infrastructures de transport ferroviaire et routier, dans un environnement contraint du point de  vue des financements. Toutefois, la croissance namibienne pour l’année 2014, pourra aussi être soutenue par les dépenses d’investissement du gouvernement.

La Namibie possède le cinquième revenu par habitant le plus élevé du continent et occupe la onzième place sur l’indicateur de développement humain. Ce pays est même en voie d’atteindre la plupart des objectifs du millénaire pour le développement (OMD) d’ici à 2015.

Au classement Doing Business 2014 (Facilité de faire des affaires), la Namibie, au regard des indicateurs, est classée 98e sur 189 pays évalués. Soit, une variation dans le classement de moins quatre places comparativement à 2013 où elle était classée 94e.

Les perspectives à moyen terme demeurent donc favorables en Namibie, malgré des risques de baisse conjoncturelle liés aux incertitudes entourant l’économie mondiale.

(Avec Les Echos Data et Doing Business 2014)

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire