Le gouvernement tunisien vient d’ouvrir la procédure de cession des participations confisquées aux proches de l’ex-président déchu Ben Ali et de son épouse Leïla, née Trabelsi. Procédure, conditions, délais… Voici ce que doivent savoir les investisseurs intéressés, sous réserve de précisions ultérieures. Confiez-Nous votre Veille !

Le secrétaire d’Etat auprès du ministère des finances, Slim Besbes a annoncé la vente par appel d’offre international de 25% de l’opérateur mobile Tunisiana, 51% du concessionnaire Ennakl, 37% de Carthage Cement, 99% de City Car, 13% de la Banque de Tunisie et 100% d’International School of Carthage (ISC).

Selon African Manager, 114 personnes du clan Ben Ali Trabelsi se sont vus saisir par l’Etat 83 chevaux, 223 voitures, 48 bateaux et yachts, 40 participations financières, 367 comptes bancaires, 550 biens immobiliers et 300 entreprises.

Le calendrier prévisionnel de réalisation des différentes étapes du processus de cession du bloc d’actions de la participation de l’Etat dans Ennakl se présente comme suit :

* Lancement, le 30 juillet, du processus de pré-qualification technique.

* La date limite de réception des manifestations d’intérêt et sélection est fixée pour le début du mois de septembre 2012.

* Le mois de septembre verra l’envoi du DAO et du règlement de la Data Room aux pré-qualifiés.

* La réception des offres financières débutera, fin novembre 2012, et prendra fin en décembre de la même année.

L’acquéreur des 51% du capital doit se soumettre à certaines conditions:

– une expérience dans le secteur automobile, notamment dans l’importation et la distribution;

– un savoir-faire en matière de gestion de qualité;

– une continuité avec le réseau de la distribution.

(Avec Ecofin)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici