A quel point la distribution automatique va bouleverser l’Afrique Le marché des ambulances en Afrique centrale et de l’Ouest Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Le jour où chaque Africain aura ses lunettes de soleil

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Mention lève 600 000 euros pour veiller sur les réseaux sociaux

(Africa Diligence) Pour sa plateforme de veille sur Internet, utile aux gestionnaires de communautés, la start-up Mention a reçu 600 000 euros dans le but d’assurer son développement commercial et de s’installer aux États-Unis.

Avec la prolifération des messages sur les réseaux sociaux, une marque a intérêt à observer ce qui se dit sur elle. Des outils existent, tels que le très puissant Radian6 de Salesforce. Depuis avril 2012, une offre française en la matière a vu le jour : Mention. La start-up qui se dit à l’écoute du Web a réussi à boucler un tour de table de 600 000 euros auprès d’Alven Capital et du fonds allemand Point Nine Capital. L’apport servira à renforcer les équipes commerciales et marketing et à envisager un déploiement sur le sol américain.

Côté Alven, l’opération a été menée par le nouveau fonds, Alven IV, qui s’est doté vendredi 8 mars de 120 millions d’euros. « Mention est une entreprise très innovante qui place les Alertes Google sous stéroïdes et les combine avec de la veille sociale. Leur positionnement sur le marché international des PME est en phase avec notre stratégie SaaS et PME, que nous allons encore renforcer avec Alven IV », a commenté Nicolas Célier Partner, chez Alven Capital.

Mention veut scruter tout le Web, et dans 42 langues

Lancée par le fondateur de Fotolia, Thibaud Elzière, le cofondateur d’e-founders, Quentin Nickmans, mais aussi Edouard de la Jonquière, Arnaud Le Blanc et Didier Forest, Mention compterait actuellement 50 000 utilisateurs dans 46 pays. Se voulant plus complet et plus simple que Google Alerts, le service propose de réaliser une veille sur les réseaux sociaux comme Twitter, Facebook et Google+, mais également les sites d’actualités, les forums, les blogs et n’importe quelle page web. En tout, 42 langues sont prises en compte.

Afin d’améliorer la pertinence de la surveillance, Mention intègre un « filtre anti-bruit » censé éliminer les homonymes et les spams grâce à un algorithme « qui apprend le comportement » de l’usager. Les alertes apparaissent dans une liste de flux comparable à Twitter, mais mêlant toutes les sources. Chaque page s’affiche ensuite à côté de cette liste, comme dans un client mail. Le plateforme intègre la possibilité de répondre directement sur les médias concernés. Des versions mobiles et tablettes existent aussi.

Trois offres sont proposées : un Plan gratuit avec trois alertes, 500 mentions par mois et un mois d’historique, un Plan Pro à 16 euros mensuels qui comprend un nombre illimité d’alertes, 50 000 mentions par mois, un historique illimité, un accès au module de statistiques et un outil d’export de données, et enfin un Plan Team qui ajoute un mode multi-utilisateurs qui revient à 80 euros par mois pour cinq personnes, jusqu’à 320 euros tous les mois pour vingt personnes. Une API est aussi disponible.

 (Avec Clubic)

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire