Le Commerce des « miracles » prospère en Afrique

[Africa Diligence] Ces églises, qui prêchent la prospérité et les miracles, ont pris d’assaut les coins et recoins à la recherche d’âmes à délivrer. C’est dans une effervescente et fiévreuse ambiance que tous les dimanches, toutes les rues des grandes villes de l’Afrique sub-saharienne, plongent dans un brouhaha indescriptible.

Un christianisme basé essentiellement sur l’efficacité immédiate et le bien-être matériel, se limitant à une perspective utilitaire : on se rend à l’Église parce que l’on cherche une ascension matérielle. Cette approche du christianisme est tout simplement païenne.

Le catholicisme dans bon nombre de pays d’Afrique a longtemps résisté à cette tempête. Elle a essayé tant bien que mal de maintenir sa ligne directrice qui consiste à la promotion d’un christianisme désintéressé, avec pour fondation la croix, un christianisme orienté vers une transformation intérieure, régi par l’unique paradigme de l’amour et non de l’argent. Mais aujourd’hui, les choses semblent bien changées.

Avec l’avènement, dans nos Églises catholiques de nombreux mouvements à vocation dite charismatique, des méthodes de motivation et de développement personnel promues par certaines Églises évangéliques, une forme de pagano-christianisme semble prendre de l’ampleur.

On assiste ainsi à des prêches essentiellement truffés de prophéties relatives à la prospérité, avec l’éternel refrain « tu vas réussir, voyager, te marier etc… ». Les séances de prières sont exclusivement bâties sur des miracles, faisant parfois même de Jésus un véritable charlatan au service de puissants hommes de Dieu, autoproclamés, qui commandent, et ordonnent des grâces du ciel. Il s’agit d’un véritable mélange spirituel fait d’une mentalité païenne avec l’habillage chrétien.

Le plus dramatique est que l’essentiel de la foi catholique est de plus en plus corrompu par ce pagano-christianisme.

Des mesures urgentes et de grande envergure doivent être prises par l’Église catholique. Elles devraient partir de la catéchèse approfondie et rigoureuse, et d’un contrôle strictement minutieux de tous ces groupes dit charismatiques. Il urge de prendre des mesures pour le bien de tous ces hommes et femmes devenus esclaves d’une espérance futile. »

La Rédaction (avec Père Donald Zagore)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.